Paris-Nice (E1) : Un sprint difficile mais victorieux pour Bennett, honoré de porter le maillot jaune

Paris-Nice (E1) : Un sprint difficile mais victorieux pour Bennett, honoré de porter le maillot jaune©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 07 mars 2021 à 20h25

Sorti vainqueur du sprint massif à l'arrivée de la première étape de Paris-Nice, Sam Bennett a confié que l'exercice s'est avéré difficile. Porteur du maillot jaune, l'Irlandais compte lui faire honneur.



Sam Bennett n'a pas manqué le rendez-vous. Alors que la première étape de l'édition 2021 de Paris-Nice était promise aux sprinteurs, l'Irlandais s'est montré le plus fort face à Arnaud Démare et Mads Pedersen. Une victoire que le coureur de la formation Deceuninck-Quick Step a mis au crédit de son équipe. « Les gars ont fait un travail fantastique aujourd'hui (dimanche). J'étais un peu bloqué à quinze kilomètres de l'arrivée et la configuration du sprint l'a rendu assez chaotique, d'autant plus qu'il y a eu un rétrécissement de la voie à 500 mètres de la ligne, résumé Sam Bennett pour le site officiel de Paris-Nice. Mais j'étais bien calé dans la roue de mes coéquipiers. Michael Morkov est resté calme, il me tire toujours de ces situations. »

Bennett : « Très spécial de porter le maillot jaune »

Confiant avoir abordé le final dans une certaine incertitude en raison d'un parcours tout de même exigeant, Sam Bennett a confirmé qu'« il fallait que les jambes répondent bien sur ce terrain vallonné ». L'Irlandais s'est donc dit « très heureux » de sa victoire au terme d'un sprint qu'il n'a pas su aborder dans les meilleures conditions. « Dans les deux derniers kilomètres, je n'ai pas réussi immédiatement à rejoindre l'avant de la course. Je me suis mis dans la roue de Mads Pedersen et j'ai attendu de pouvoir attaquer mais c'était très nerveux, assure l'Irlandais. J'ai pu boucher le trou qui me séparait de Pascal Ackermann et ensuite j'ai tout donné. » Premier porteur du maillot jaune sur cette édition 2021 de Paris-Nice, Sam Bennett mesure l'honneur qui lui est fait. « Je ne vais pas viser le classement général comme l'a fait de nombreuses fois Sean Kelly, mais c'est très spécial de porter le maillot jaune et de mener le classement général pendant un ou deux jours », ajoute le coureur du « Wolfpack ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.