Paris-Nice (E1) : Kooij au sprint devant Pedersen

A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le dimanche 03 mars 2024 à 17h30

Mads Pedersen s'est fait souffler la victoire au terme de la première étape de Paris-Nice. Le Néerlandais Olav Kooij s'est imposé en costaud aux Mureaux.

Le grand départ de Paris-Nice a été donné ce dimanche aux Mureaux. Une commune des Yvelines autour de laquelle une boucle de 157,7 kilomètres était au programme des coureurs avec une arrivée technique promise aux sprinteurs. Un tracé amenant les formations des hommes forts à travailler à l'avant pour anéantir les échappées du jour. La première sérieuse a vu trois hommes s'isoler en tête. Mais le Français Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) et ses acolytes ont été repris à moins de 70 kilomètres de la vérité. Plus proche du but, à 12 kilomètres, Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step) a lui aussi tenté sa chance.

Redouté par ses rivaux, le Belge a toutefois été suivi à la trace par plusieurs coureurs, dont Egan Bernal (Ineos Grenadiers). Par conséquent, l'attaque la plus dangereuse a été celle du Tricolore Anthony Turgis (TotalEnergies) à 10 kilomètres de l'arrivée. Il a compté environ 19 secondes d'avance sur un peloton en marche pour amener une explication finale au sprint. Insuffisant donc, il a été repris à 2 kilomètres de la ligne. En raison de derniers tronçons urbains délicats et surtout du dernier virage à moins de 500 mètres de l'arrivée, on a assisté à certaines frictions, heureusement sans conséquence, afin de se placer aux avant-postes.

Kooij remporte le premier bras face à Pedersen

Sorti en tête, Mads Pedersen (Lidl-Trek) n'a pas hésité à attaquer le premier. Il a tenu son avance sur tout le monde à l'exception d'Olav Kooij (Visma-Lease a Bike). Le Néerlandais a réussi in extremis à souffler la victoire au Danois. Le podium est complété par l'Australien de la Groupama-FDJ, Laurence Pithie. L'unique Français du top 10 est Sandy Dujardin (TotalEnergies). Ce lundi, la seconde étape de cette 82eme édition de la Course au soleil emmènera le peloton de Thoiry (Yvelines) à Montargis (Loiret) au terme d'un tracé accidenté de 179 kilomètres. Néanmoins, la bagarre pour la victoire devrait une nouvelle fois avoir lieu entre sprinteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.