Cyclisme - Paris-Nice : Bennett félicite ses équipiers et tance ses rivaux

Cyclisme - Paris-Nice : Bennett félicite ses équipiers et tance ses rivaux©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 11 mars 2021 à 17h36

Vainqueur de la 5eme étape de Paris-Nice, Sam Bennett était ravi du travail de ses équipiers et un peu moins du comportement de ses rivaux. Désormais, il vise Milan - San Remo !



Déjà quatre victoires pour Sam Bennett cette saison ! Le sprinteur irlandais est devenu une référence de la discipline, et après ses deux étapes du Tour des Emirats Arabes Unis et l'étape de dimanche sur Paris-Nice, il en a remporté une deuxième ce jeudi à Bollène, en devançant sans trembler Nacer Bouhanni et Pascal Ackermann. A l'arrivée, le coureur de Deceuninck-Quick Step a rendu un bel hommage à ses équipiers, tout en taclant un peu ses rivaux : « Les gars étaient incroyables aujourd'hui. Je souffrais les derniers kilomètres. Tout le monde essayait de me suivre. C'était frustrant, mais j'ai réussi à reprendre le dessus avant le rond-point. C'était un final très difficile. Je ne pensais pas que je tiendrais la ligne mais les gars ont fait un travail incroyable et je suis juste fier d'avoir pu terminer le travail. Je ne sais pas pourquoi mais tout le monde est dans ma roue, calque son sprint sur le mien. Ils veulent perturber notre sprint au lieu de se concentrer sur leur propre course. Nous ne regardons personne d'autre, donc je ne sais pas pourquoi ils sont si obsédés par nous. Peut-être que mes coéquipiers sont trop forts. J'étais vraiment heureux d'avoir remporté la première étape et j'ai été vraiment, vraiment déçu du deuxième sprint. Je voulais vraiment compenser ça aujourd'hui. Je ne peux que remercier les gars."

Et maintenant, la Primavera !

A la question de savoir s'il allait poursuivre la course, où aucune étape ne devrait arriver au sprint, Bennett s'est montré mystérieux, tout en réaffirmant son objectif : "A partir de maintenant, ce sera un peu de force et de conditionnement jusqu'à la fin de la course, puis Milan - San Remo. » Le 20 mars prochain, l'Irlandais aura une belle carte à jouer sur la Primavera, mais avec Julian Alaphilippe et Davide Ballerini dans son équipe, rien ne dit qu'il sera le leader de la formation belge...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.