Coronavirus : Paris-Nice aura bien lieu, les futurs événements étudiés au cas par cas

Coronavirus : Paris-Nice aura bien lieu, les futurs événements étudiés au cas par cas©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 03 mars 2020 à 12h15

La Ministre des Sports a annoncé que la course Paris-Nice était maintenue et que chaque événement serait analysé au cas par cas.

Paris-Nice maintenu et du cas par cas pour les événements sportifs. A la sortie d'une nouvelle réunion de crise sur fond d'épidémie du coronavirus, qui continue de se propager partout dans le monde, y compris en France, Roxana Maracineanu a répondu à deux des questions principales du monde du sport. La première, très spécifique, concernait le cyclisme et le maintien ou non de la Course au soleil, programmée du 8 au 15 mars prochain. « Le maintien de cette épreuve est proposée », a révélé la Ministre des Sports, arguant du fait que l'épreuve ne présente pas de risque proprement dits au regard des consignes dictées par le Gouvernement. « Il s'agit effectivement d'une épreuve internationale mais les équipes sont testées en majorité et il y a peu de public le long de la course. On a prévu un maximum de 3 000 personnes qui sont attendues à Nice et l'épreuve ne passe pas par des zones à risque en France », a expliqué l'ancienne nageuse, précisant toutefois que « les préfets et maires restent libres d'appliquer des mesures plus strictes en fonction de l'évolution de la situation sur chaque territoire qui sera traversé par la course ».



Avant d'annoncer que les Championnats de France de cross de Montauban n'auraient, eux, pas lieu, la Ministre a indiqué que les futurs événements sportifs seraient analysés au cas par cas pour savoir s'il convient de les annuler, de les reporter ou de les maintenir. C'est dans ce sens que le Ministère s'attache d'ores et déjà à prendre connaissance de tous les détails de chaque événement, y compris le contexte dans lequel ils doivent se dérouler. « On a une visibilité sur les endroits où se trouvent nos sportifs et les stages prévus de manière à ce que l'on puisse apporter ces informations dans la cellule ministérielle et étudier au cas par cas la tenue des événements sportifs en intégrant l'annulation d'événements en milieu confiné au-delà de 5 000 personnes dans l'enceinte et l'étude au cas par cas de la tenue des événements sportifs d'envergure en milieu extérieur sachant que la consigne principale est de dire que lorsqu'il y a un brassage de population en provenance des clusters identifiés en France comme étant des foyers et des zones à risques internationales - sachant qu'elles le sont toutes en phase 2 - ces événements avaient vocation à être annulés. »


Là était d'ailleurs le but de cette réunion de crise de mardi matin, a rappelé Maracineanu en en sortant. « Il s'agissait de voir au cas par cas sport par sport ce que cela impliquait et voir les mesures que l'on pouvait prendre, sachant que cette décision aujourd'hui à la main des préfets allait se prendre en proximité avec les acteurs locaux et les autorités. » A noter qu'une solution a été trouvée en ce qui concerne les matchs de basket de Jeep Elite après les annulations du week-end dernier, et en premier lieu du choc du Championnat entre l'ASVEL et Monaco dans le Rhône. Et puisque le virus, et ce d'autant plus depuis qu'il est passé au stade 2, interdit la tenue de rencontres dans des salles de 5 000 personnes ou plus, les prochains matchs se tiendront devant une affluence moindre et avec une vente de billets limitée en fonction. Pour les matchs de handball, le fonctionnement sera d'ailleurs le même à l'avenir. C'est ainsi que le HBC Nantes n'a mis que 4 800 places à la vente pour recevoir Ivry samedi quand le Palais des Sports de Beaulieu, où se produisent les Nantais, peut accueillir jusqu'à 5 400 personnes. « Les prochains matchs de basket prévus le week-end prochain devraient se jouer dans des salles n'accueillant pas plus de 5 000 personnes », a conclu la Ministre, face à un sacré casse-tête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.