Tour des Flandres/Alaphilippe : " Ne faites pas de moi un favori du Tour des Flandres "

Tour des Flandres/Alaphilippe : " Ne faites pas de moi un favori du Tour des Flandres "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 08 octobre 2020 à 22h25

Vainqueur de la Flèche brabançonne mercredi avec le maillot de champion du monde sur les épaules, Julian Alaphilippe figurera logiquement parmi les favoris du Tour des Flandres dans dix jours, mais il ne veut pas en entendre parler.

Dans dix jours, Julian Alaphilippe aura de nouveau l'occasion d'écrire l'une des plus belles pages de l'histoire du cyclisme français en remportant le Tour des Flandres, ce qui serait une première pour un coureur tricolore depuis Jacky Durand en 1992. Le champion du monde est dans une forme étincelante, en témoigne sa présence dans le final de Liège-Bastogne-Liège dimanche dernier et sa victoire sur la Flèche brabançonne mercredi, et il espère tenir cette forme jusqu'au 18 octobre, date de la mythique classique flandrienne. Mais il y a un mais : Julian Alaphilippe n'a encore jamais disputé le Tour des Flandres, et rien que pour ça, on ne peut pas le considérer comme un favori du « Ronde », selon lui.

Alaphilippe : « Je viens seulement pour jeter un œil »

« J'ai plus qu'atteint mes objectifs de la saison. J'ai également un peu digéré la déception de Liège-Bastogne-Liège. C'est la première fois que je vais courir le Tour des Flandres. C'est déjà assez dur pour les coureurs qui l'ont fait cinq ou six fois. Je viens seulement pour jeter un œil, a-t-il expliqué dans les colonnes des journaux belges Het Nieuwsblad et Het Laatste Nieuws. C'est impossible pour moi de dire si j'aurai les qualités physiques pour briller dans le final du Tour des Flandres. Ce n'est pas parce que vous allez prendre du plaisir sur quelques pavés que vous allez gagner. J'aurai bien sûr un rôle important à jouer dans l'équipe, mais je ne serai pas considéré comme le coureur qui doit gagner. Je vais d'abord me reposer un peu, puis j'irai reconnaitre deux fois le parcours. Je suis curieux, mais il n'y aura pas plus de stress ou de pression parce que c'est le Tour des Flandres. S'il vous plait, ne faites pas de moi un favori. Je veux bien courir, aider mon équipe et donner le maximum. » Comme d'habitude, en fait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.