Strade Bianche : Alaphilippe va défendre son titre

Strade Bianche : Alaphilippe va défendre son titre©Media365

Paul Rouget, publié le samedi 27 juin 2020 à 15h59

Premier vainqueur français des Strade Bianche l'an dernier, Julian Alaphilippe devrait débuter sa saison lors de la classique italienne, le 1er août prochain.



Une première qui avait été une (grande) réussite. En mars 2019, Julian Alaphilippe avait fait ses débuts sur les Strade Bianche, dont il était devenu le tout premier vainqueur français en devançant Jakob Fuglsang dans les derniers mètres. Et d'après L'Equipe, il devrait venir défendre son titre sur la classique italienne et y débuter sa saison le 1er août prochain. En attendant, le coureur de Deceuninck-Quick Step va partir se préparer en Italie lors d'un stage qui va se dérouler dans les Dolomites du 6 au 23 juillet. L'occasion de se tester notamment sur le col de San Pellegrino, qui culmine à près de 2 000 mètres d'altitude.

Le Tour des Flandres aussi au programme

Avant de se rendre de l'autre côté des Alpes, il est allé reconnaître, avec ses coéquipiers Bob Jungels et Dries Devenyns, le col de la Loze, où se terminera la 17e étape du prochain Tour de France. Une Grande Boucle que le Berrichon avait particulièrement animée l'an dernier, passant 14 jours en jaune avant de terminer à la 5e place. Lors de la présentation du parcours de l'édition 2020, dont le départ, à Nice, a été reporté au 29 août en raison de la crise sanitaire, il évoquait sa "grande joie" et "une super nouvelle" pour le journal de France 2 : "Car je commençais à perdre espoir lorsque l'on voit le climat actuel. C'est un élan de motivation. Maintenant on a une date et on sait que ça va donner beaucoup de joie aussi aux Français."


L'un des grands objectifs de la saison pour Alaphilippe, qui avait aussi brillé lors des classiques, remportant également Milan-San Remo et la Flèche wallonne. Il s'alignera pour la première fois cette saison sur une autre classique "Monument", le Tour des Flandres, le 18 octobre prochain. Il a d'ailleurs reconnu le parcours il y a quelques jours. "Tout le monde sait que le Ronde est une course iconique et la découvrir est un challenge pour moi. Avoir cet objectif d'être au départ cette année me motive énormément. Je suis impatient d'être dans quatre mois. Je ne sais pas si je vais performer, mais ce que je sais, c'est que je vais travailler dur pour pouvoir être à mon meilleur niveau ici", a confié à la RTBF celui qui ne manque décidément pas d'ambition(s).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.