Paris-Roubaix : Sagan, l'inquiétude

Paris-Roubaix : Sagan, l'inquiétude©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 11 avril 2022 à 15h58

Vainqueur de « l'enfer du Nord » en 2018, Peter Sagan pourrait ne pas le disputer la 119e édition dimanche. Et le Slovaque de TotalEnergies inquiète.



Mais qu'arrive-t-il à Peter Sagan ? Depuis son arrivée chez TotalEnergies, il n'est plus que l'ombre de lui-même. Après avoir abandonné lors de Tirreno-Adriatico en raison d'une fièvre et de maux d'estomac, il avait également jeté l'éponge à l'occasion de Gand-Wevelgem et renoncé au Tour des Flandres. Et mercredi dernier, le triple champion du monde a quitté le Circuit de la Sarthe dès la deuxième étape. Son équipe a alors expliqué qu'il souffrait de douleurs à la poitrine, et qu'il allait passer des examens plus approfondis. Et sa participation dimanche à Paris-Roubaix, une course mythique qu'il a remportée en 2018, est plus qu'incertaine.

"Ses jambes lui font mal"

"Je travaille avec lui depuis neuf ans et je ne l'ai jamais vu se retirer d'une course, sauf pour quelques mauvaises chutes, a confié à Tuttobiciweb son attaché de presse, Gabriele Uboldi. Peter n'est pas bien ces derniers temps, ses jambes lui font mal et il a du mal à faire de gros efforts, mais en réalité il n'y a rien de nouveau par rapport au mois dernier. Il est toujours épuisé et a très sommeil après les courses." Un état pour le moins inquiétant, et qui jette le trouble sur la suite de la saison du coureur de 32 ans. "Pour l'instant, nous ne savons pas comment il va poursuivre sa saison, poursuit-il. Mais je pense qu'il va être difficile pour lui de prendre le départ de Paris-Roubaix en bonne condition, même s'il est clair que c'est lui et l'équipe qui prendront la décision, en fonction des résultats des tests. La priorité pour tout le monde est évidemment sa santé, il est donc important de trouver la cause de sa maladie. Nous ne craignons pas qu'il y ait quelque chose de grave, mais il est clair que nous devons résoudre la situation."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.