Paris-Roubaix : Primes entre hommes et femmes identiques chez Trek-Segafredo

Paris-Roubaix : Primes entre hommes et femmes identiques chez Trek-Segafredo©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 05 octobre 2021 à 12h50

Face au tollé provoqué par les différences entre les primes allouées à la course féminine et à la course masculine de Paris-Roubaix, l'équipe Trek-Segafredo a décidé de reverser la même somme à ses coureuses qu'à ses coureurs.

La différence avait sauté aux yeux. Alors qu'Amaury Sport Organisation (ASO) a organisé ce samedi la toute première édition féminine de Paris-Roubaix, les primes allouées étaient très nettement différentes. Alors qu'une somme totale de 91 000 euros était prévue pour les hommes, seulement 7 005 euros ont été réparties entre les coureuses qui ont pris part à cette première historique. Pour ce qui est des vainqueurs, Sonny Colbrelli a rapporté à son équipe la modique somme de 30 000 euros quand, la veille, c'est seulement 1 535 euros qu'Elizabeth Deignan a remporté sur le Vélodrome André-Pétrieux de Roubaix. Une disproportion très marquée, treize fois pour la dotation totale et vingt fois pour les vainqueurs, qui a fait beaucoup parler et la formation Trek-Segafredo a décidé de réagir et de mettre sur un pied d'égalité ses coureuses et ses coureurs.


Trek-Segafredo s'engage pour plus d'égalité entre coureuses et coureurs

En effet, dans un communiqué transmis à France Info, l'équipe Trek-Segafredo a pris la décision d'harmoniser les primes reversées à ses membres. Autrement dit, au lieu des 1 535 versés par ASO, Elizabeth Deignan touchera pour sa victoire sur les pavés exactement la même somme que Sonny Colbrelli, soit 30 000 euros. « Les femmes méritent autant que les hommes et Trek-Segafredo s'est donc engagé à ce que ses coureurs et coureuses perçoivent les mêmes primes, en espérant qu'à l'avenir, les organisateurs versent des prix équivalents », annonce l'équipe américaine. Une mesure qui sera également appliquée à Elisa Longo Borghini, troisième et qui recevra la somme de 15 000 euros pour sa troisième place au lieu des 760 euros versés par les organisateurs, et à Audrey Cordon-Ragot, dont la dotation pour sa huitième place est réévaluée à 1300 euros contre 265 euros à l'origine. L'équipe Trek-Segafredo assure qu'elle agira désormais de la sorte pour toutes les courses au calendrier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.