Milan-Sanremo : Mohoric a surpris les favoris, Turgis prend la deuxième place

Milan-Sanremo : Mohoric a surpris les favoris, Turgis prend la deuxième place©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 19 mars 2022 à 16h47

Après avoir répondu aux attaques de Tadej Pogacar dans le Poggio, Matej Mohoric a pris les devants dans la descente pour aller chercher la victoire dans Milan-Sanremo. Anthony Turgis termine juste derrière le Slovène quand Mathieu van der Poel complète le podium.



Il ne fallait pas laisser partir Matej Mohoric ! Le Slovène, reconnu comme étant un des meilleurs descendeurs du peloton, a tenté sa chance entre le sommet du Poggio et l'arrivée sur la Via Roma. Un effort qui a été récompensé par un premier Monument. Une 113eme édition de la « Primavera », disputée sur la distance presque anachronique de 293 kilomètres, a très vite vu un groupe de huit coureurs prendre la poudre d'escampette. Toutefois, alors que la « Classicissima » a souvent vu l'échappée prendre une avance très large, l'équipe Jumbo-Visma a très vite mis le holà avec Edoardo Affini puis Jos van Emden qui ont mené l'allure du peloton et maintenir un écart aux environs de cinq minutes. Toutefois, alors que le Passo del Turchino n'a pas provoqué un changement de physionomie de la course, l'écart a atteint un maximum de sept minutes. C'est alors que l'équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux a pris le relais et abaissé l'avance du groupe de tête à cinq minutes. Un effort qui n'a toutefois pas été prolongé. Jos van Emden a repris les commandes avant de voir l'équipe Trek-Segafredo envoyer Jacopo Mosca au soutien du Néerlandais. La donne a finalement changé à l'approche des trois Capi, soit à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée.

Pogacar a tout tenté

Le peloton a une nouvelle haussé l'allure et l'écart avec l'échappée a fondu de plus en plus vite. La principale victime de cette accélération a été Tom Pidcock, qui a alors dit adieu à ses espoirs de bien figurer. A l'approche de la Cipressa, Tadej Pogacar a envoyé ses hommes rouler avant de voir Wout Van Aert faire de même. La multiplication des efforts et l'accélération de Samuele Rivi et Diego Sevilla pour l'équipe Eolo-Kometa en tête de course a mis fin à la belle entente dans l'échappée. Le groupe s'est alors délité avec les seuls Samuele Rivi et Alessandro Tonelli qui ont résisté autant qu'ils ont pu au retour du peloton. C'est finalement au pied du Poggio, à dix kilomètres de l'arrivée que le duo a dû s'avouer vaincu. Les candidats à la victoire ont alors dévoilé leurs cartes et le premier à le faire a été... Tadej Pogacar ! Le double vainqueur du Tour de France, après avoir demandé à Davide Formolo d'accélérer, a placé un premier démarrage sans faire de différence. Le leader de l'équipe UAE Team Emirates a alors matraqué ses adversaires avec, au total, quatre accélérations dans les pentes du Poggio. Mais ce qui a fait le plus mal, c'est quand Soren Kragh Andersen s'est dressé sur ses pédales.

Mohoric a saisi sa chance

Dans un premier temps, seul Tadej Pogacar a pu faire la jonction mais, difficilement, Wout Van Aert et Mathieu van der Poel, pour son premier jour de course de l'année, ont pu recoller. Un quatuor qui n'a toutefois pas fait le trou au sommet du Poggio et a été très vite rattrapé dans la descente. Matej Mohoric s'est alors installé en tête du groupe et s'est lancé à corps perdu dans la pente, prenant tous les risques. Derrière, alors que Mathieu van der Poel a tenté de revenir, les efforts n'ont pas été suffisant face au champion de Slovénie. Seul un petit saut de chaîne dans le dernier kilomètre a inquiété le leader de l'équipe Bahrain Victorious. Matej Mohoric a pu savourer sa victoire devant... Anthony Turgis. Dixième l'an passé, le coureur de l'équipe TotalEnergies a pris la suite de Peter Sagan, distancé après un ennui mécanique à 30 kilomètres de l'arrivée, mais échoue à deux secondes de la victoire. Le Tricolore devance Mathieu van der Poel, qui complète le podium. Très offensif, Tadej Pogacar n'est pas récompensé avec la cinquième place derrière Michael Matthews alors que Wout Van Aert, grand favori au départ, doit se contenter de la huitième place. Vainqueur en 2016, Arnaud Démare a pu suivre dans le Poggio et prend la dixième place.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / MILAN-SANREMO
Classement final (293km) - Samedi 19 mars 2022
1- Matej Mohoric (SLO/Bahrain Victorious) en 6h27'49''
2- Anthony Turgis (FRA/TotalEnergies) à 2''
3- Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Fenix) à 2''
4- Michael Matthews (AUS/BikeExchange-Jayco) à 2''
5- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 2''
6- Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo) à 2''
7- Soren Kragh Andersen (DAN/DSM) à 2''
8- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) à 2''
9- Jan Tratnik (SLO/Bahrain Victorious) à 5''
10- Arnaud Démare (FRA/Groupama-FDJ) à 11''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.