Milan-San Remo : Alaphilippe "tranquille mais motivé"

Milan-San Remo : Alaphilippe "tranquille mais motivé"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 18 mars 2021 à 23h00

Julian Alaphilippe, comme toujours, chasse la pression à sa manière avant Milan-San Remo. Le Français ne ressent aucun autre stress que celui de l'envie de courir. S'il ne nie pas son statut, il est aussi lucide sur ses adversaires.



Milan-San Remo sera le premier monument de la saison samedi. Julian Alaphilippe estime qu'il "fait partie des favoris" (en conférence de presse), mais il juge aussi Mathieu van der Poel et Wout Van Aert comme "ultra-favoris". "Dans un grand jour, c'est sûr que je peux peser, mais au vu de leurs prestations sur Tirreno-Adriatico, ce sont eux les favoris." Mathieu van der Poel, notamment, a remporté deux étapes et Julian Alaphilippe une (Van Aert, lui, a fini deuxième du général). "Je suis complètement différent d'eux, notre point commun c'est juste qu'on attaque beaucoup et là où on ne nous attend pas, reprend le coureur français. On va donner le maximum pour aller chercher la victoire, c'est sûr que j'aurai à coeur de peser sur la course. On verra."

Toujours aussi détendu, Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) dit qu'il se "détache beaucoup" de toutes ces comparaisons. "Et quoi qu'il arrive, je n'oublierai pas cette édition, car prendre le départ de Milan-San Remo en l'ayant déjà gagné et en arborant le maillot arc-en-ciel, c'est vraiment un plaisir et un honneur. Je suis donc tranquille mais motivé, et je vais vraiment savourer chaque kilomètre. C'est toujours excitant de se rapprocher du Poggio en espérant avoir de bonnes jambes, mais la course peut aussi s'ouvrir déjà avant, on ne sait pas... On annonce beaucoup de vent dans le dos, donc ça risque d'être rapide." Julian Alaphilippe avait remporté l'édition 2019, avant de terminer deuxième l'an passé derrière Van Aert (en août, à cause du Covid). Il avait aussi fini troisième en 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.