Lotto-Soudal/Gilbert : " Gagner Milan - San Remo changerait ma carrière "

Lotto-Soudal/Gilbert : " Gagner Milan - San Remo changerait ma carrière "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 12 janvier 2021 à 15h38

Le coureur belge de 38 ans Philippe Gilbert (Lotto-Soudal) rêve de remporter Milan - San Remo, ce qui lui permettrait de compter tous les Monuments du cyclisme à son palmarès.


Dans le monde du cyclisme, il y a cinq Monuments, et Philippe Gilbert en a déjà remporté quatre : Paris - Roubaix en 2019, le Tour des Flandres en 2017, le Tour de Lombardie en 2009 et 2010 et Liège - Bastogne - Liège en 2011. Pour le moment, seul Milan - San Remo se refuse à lui (3eme en 2008 et en 2011) mais le cycliste belge de 38 ans veut tout faire pour y remédier. « Milan - San Remo, c'est un rêve. Je ne sais pas si ça sera possible cette année mais c'est ma motivation. Si j'ai fait tous ces sacrifices, c'est pour revenir pour ça. C'est ma motivation d'aller m'entraîner tous les jours pour essayer de devenir plus fort. Je pense toujours à Milan - San Remo, c'est tellement important et je sais que si je peux le faire, cela changera ma carrière et mon palmarès », a-t-il confié lundi lors d'une conférence de presse pendant le stage de son équipe Lotto-Soudal en Espagne. A ce jour, trois coureurs (tous belges) ont réussi le « Grand Chelem » des Monuments : Eddy Merckx (19 victoires sur les Monuments au total), Roger De Vlaeminck (11) et Rik Van Looy (8). Autant dire qu'une victoire le 20 mars prochain le ferait entrer dans la légende du cyclisme.

Gilbert : "Je suis quasiment reparti de zéro"

Mais il y a un gros obstacle à franchir pour réaliser une telle performance : Philippe Gilbert doit revenir en forme, lui qui s'est fracturé la rotule lors du dernier Tour de France. « Pour le moment, je veux courir et voir comment va mon genou, si je peux me battre avec les meilleurs pour les victoires. Si cela se produit, je pourrai penser à des objectifs plus sérieux. Je vais rester silencieux sur les grands objectifs pour le moment car c'est difficile à dire. (...) Cela a été bien pire que ce à quoi je m'attendais. J'avais beaucoup de problèmes avec ma jambe et pas seulement avec le genou. J'ai perdu beaucoup de muscle sur la jambe gauche et je suis quasiment reparti de zéro. La première semaine, j'étais au niveau d'un débutant. Je n'avais aucune référence et c'est pourquoi aujourd'hui il est difficile de voir où j'en suis. Je reviens de loin et il reste encore deux ou trois semaines de travail. Ensuite, je pourrai ajouter du volume et de la vitesse. Tous les problèmes sont réglés et je peux à nouveau pousser fort, mais il reste encore du temps avant le début de la saison. C'est le deuxième choc sur le même os et revenir la deuxième fois est toujours plus difficile. » Autant dire qu'une victoire sur Milan - San Remo n'en serait que plus belle !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.