DSM/Bardet : " Je pense à tous ces gars qui ont dû voir leur vie défiler "

DSM/Bardet : " Je pense à tous ces gars qui ont dû voir leur vie défiler "©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 25 avril 2022 à 11h12

Au lendemain de la terrible chute pendant Liège-Bastogne-Liège, où il a porté secours à son ami Julian Alaphilippe, Romain Bardet a publié un long message pour remercier ceux qui l'ont félicité pour ce geste, mais appelle surtout à trouver des solutions pour éviter ce genre de chutes collectives.


Nul doute que la nuit a dû être courte pour Romain Bardet. Le coureur de l'équipe DSM a eu beaucoup de mal à se remettre des images de la terrible chute survenue ce dimanche sur Liège-Bastogne-Liège, où des dizaines de coureurs sont allés au sol, et notamment le champion du monde Julian Alaphilippe, victime de fractures des côtes et de l'omoplate et d'un pneumothorax. Bardet n'a pas hésité à passer plusieurs minutes aux côtés de son ami le temps que les secours arrivent, qui à renoncer à ses ambitions sur "La Doyenne". Ce lundi matin, le récent vainqueur du Tour des Alpes a posté un long message sur les réseaux sociaux pour remercier ceux qui l'ont félicité pour son geste, mais surtout pour appeler à trouver des solutions pour éviter ce genre de grosses chutes.

Bardet : "Une passion de la course qui peut en un éclair viré au tragique"

"Encore du mal à mettre des mots sur les évènements d'hier, la détresse de ces visages et de ces corps meurtris suite à cette chute. Je pense à Julian, mais aussi à tous ces gars lourdement touchés qui ont dû voir leur vie défiler, quand à plus de 70km/h le sifflement du peloton a fait place au chaos, au bruit du matériel qui explose et des cris humains qui surgissent. Je suis très touché par vos messages, mais je pense honnêtement que n'importe qui dans cette situation aurait absolument fait de même - il n'y a pas de compétition face au péril de l'intégrité physique. Au-delà des conséquences directes, ça m'amène à réfléchir sur nos responsabilités communes pour éviter ce genre d'accident qui aurait pu être tragique, au respect que nous devons nous accorder entre coureurs. J'ai tout vu, j'étais juste derrière Tom Pidcock et Jérémy Cabot quand ils se sont accrochés. La responsabilité que l'on a quand nous prenons des risques pour se faire une place à l'avant du peloton peut être lourde de conséquences pour les 100 gars qui se trouvent derrière nous. Je ne jette la pierre à personne, et ne détiens encore moins la vérité. Simplement, on se donne corps et âme pour un sport, une passion de la course qui peut en un éclair viré au tragique et entraver la beauté du sport. Tous mes vœux de rétablissement aux coureurs touchés. »



Même s'il ne visait évidemment pas Jérémy Cabot, Romain Bardet s'est ensuite excusé auprès du coureur de TotalEnergies, qui avait reçu des messages désagréables, et qui a, à son tour, publié un long message pour décrire les circonstances de la chute.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.