Deceuninck-Quick Step - Lefevere : "La moto n'avait rien à faire là"

Deceuninck-Quick Step - Lefevere : "La moto n'avait rien à faire là"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le dimanche 18 octobre 2020 à 19h41

C'est bien le motard qui est responsable de la lourde chute de Julian Alaphilippe, dimanche au Tour des Flandres, selon le patron de l'équipe du coureur français. D'après lui, le champion du monde ne pouvait pas éviter le véhicule.



Patrick Lefevere, le manager de Julian Alaphilippe chez Deceuninck - Quick Step, estime que son coureur n'est pas responsable de sa chute lors du Tour des Flandres, quand le Français a percuté l'arrière d'une moto à 35 kilomètres de l'arrivée. "Je pensais que la moto neutre de Shimano avait reçu comme instruction du jury de course de se trouver derrière le groupe de tête, a déclaré le dirigeant de l'équipe belge aux médias de son pays (dont Belga). Ce motard du jury n'avait rien à faire là. Sa place n'était pas non plus à l'intérieur du virage, mais bien à l'extérieur. Les coureurs prennent toujours la trajectoire la plus courte. Mathieu van der Poel a pu éviter de justesse la moto, il ne parlait pas et pourtant il a failli la percuter. Elle n'avait rien à faire là, c'est aussi simple que ça."

Sur ce dernier point, Lefevere s'explique sur le fait qu'Alaphilippe était en train de parler à la radio, ce qui aurait pu provoquer son manque d'attention. Mathieu van der Poel confirme la version de ce dernier (pour France TV) : "Il voulait un peu se couvrir du vent avec les deux motards, moi aussi j'ai été surpris quand j'ai vu la deuxième, lui ne l'a pas vu. Il ne l'a pas contournée, il l'a touchée..." Alaphilippe était donc avec Mathieu van der Poel en tête de course à ce moment-là, dans un groupe de favoris grand luxe puisque Wout Van Aert y figurait également. Au final, c'est Mathieu van der Poel qui a devancé son adversaire belge au sprint : "Je ne savais pas si j'avais gagné. Quand on me l'a dit, c'était incroyable ! Je n'ai pas de mots." Alaphilippe, lui, en est quitte pour une fracture des deuxième et quatrième métacarpes de la main droite. Il sera opéré lundi matin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.