Coppa Bernocchi - Pinot : " Je sentais que je commençais à être bien cuit "

Coppa Bernocchi - Pinot : " Je sentais que je commençais à être bien cuit "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le lundi 04 octobre 2021 à 21h40

A l'issue de sa cinquième place lors de la Coppa Bernocchi, le grimpeur français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a livré ses impressions.



Une belle cinquième place. C'est ce que le grimpeur français Thibaut Pinot, aujourd'hui âgé de 31 ans et pensionnaire de la formation tricolore Groupama-FDJ, a raflé, ce lundi, lors de la Coppa Bernocchi. Une course remportée par le coureur belge Remco Evenepoel (21 ans). A l'issue de cette épreuve, Thibaut Pinot a livré ses impressions, sur le site internet officiel de sa formation : « De base, c'était plutôt une course de préparation. Mais on est arrivés dans les bosses et c'est sorti à la pédale. J'étais placé, j'ai suivi Remco Evenepoel et on s'est retrouvés à six. Ensuite, ça a été un bras de fer avec le peloton jusqu'à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée. C'est à ce moment-là qu'on a compris qu'on se jouerait la victoire. Remco a attaqué à environ trente kilomètres, juste avant le pied de la bosse, et je sentais que je commençais à être bien cuit. Tout le monde était dans le même état, sauf lui. Celui qui aurait fait l'effort pour suivre l'aurait payé dans la bosse suivante. Dès lors, c'était un peu sauve-qui-peut. J'étais bien cuit pour jouer le podium. C'est dommage car c'était l'objectif, mais j'ai fini bien rincé. »

« On savait que les conditions allaient être un peu dantesques »

Une course qui s'est déroulée dans des conditions particulièrement compliquées, comme expliqué par Sébastien Joly, son directeur sportif : « On savait que les conditions allaient être un peu dantesques et qu'il y avait de fortes probabilités pour qu'on ait la pluie une bonne partie de la journée, ce qu'il s'est passé. On avait du coup demandé aux gars de se mettre bien dedans et de rester bien concentrés autour de Thibaut et David. En théorie, on n'avait pas grand-chose à gagner avec cette possible arrivée au sprint, mais on se doutait que la course pouvait être bien différente au regard des conditions météo. Thibaut était très vigilant aujourd'hui, d'autant plus quand il a vu qu'Evenepoel était très actif. Il a bien lu la course, il est d'abord sorti dans un groupe de 30 puis ils sont ressortis dans la foulée. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.