Amstel Gold Race : Cosnefroy sans regrets malgré le scénario

Amstel Gold Race : Cosnefroy sans regrets malgré le scénario©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 10 avril 2022 à 21h30

Proche de la victoire ce dimanche sur l'Amstel Gold Race, Benoit Cosnefroy (AG2R-Citroën) a indiqué être avant tout satisfait de sa belle prestation et de son podium aux Pays-Bas.



Il s'en est fallu d'un rien pour que Benoit Cosnefroy signe la plus belle victoire de sa carrière. En effet, en duel avec le Polonais Michal Kwiatkowski (Ineos Grenadiers) pour la victoire finale ce dimanche, le Français a vu ce dernier remporter d'un rien l'édition 2022 de l'Amstel Gold Race. A l'arrivée, la photo-finish a été cruelle avec le coureur de la formation AG2R-Citröen, annoncé vainqueur puis déclassé par cette dernière. Pour autant, ce dernier a préféré savourer ce beau résultat et sa place sur le podium que ressasser sur cette petite désillusion.  « Je n'ai pas beaucoup de regrets. Si ça rentre derrière, je fais 7eme ou 8eme. (...) Je me sentais plus fort que ''Kwiato'' et j'espérais qu'il se rassoie dans un sprint lancé d'un peu loin », a d'ailleurs expliqué celui qui avait également fait un podium en ce début d'année 2022, lors de la Drôme Classic.

Cosnefroy en quête de victoire

« Je suis quelqu'un qui relativise vite, c'est l'une de mes forces. J'étais à un boyau de gagner mais si je commence à pleurer après un podium à l'Amstel, autant arrêter le vélo. J'ai eu une joie incroyable quand on m'a annoncé vainqueur mais il faut relativiser. Je suis content de ma deuxième place. Quand je suis sur la boîte, il y a de l'émotion, ce sont des moments que l'on vit rarement dans une carrière. Mathieu van der Poel, qui était archi-favori, n'y est pas. Je ne vois pas pourquoi je devrais pleurer, a également lancé Cosnefroy, dans des propos recueillis par L'Equipe. (...) Je serai peut-être plus regardé dans les prochaines courses mais je vais bien sûr essayer de chercher une victoire. » Sur le podium, le coureur de la formation AG2R-Citröen a cependant eu le dernier mot face à Kwiatkowski... avec une meilleure descente de son demi de bière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.