A Travers la Flandre : Le "petit coup de chaud" d'Alaphilippe

A Travers la Flandre : Le "petit coup de chaud" d'Alaphilippe©Media365

Thomas Siniecki : publié le mercredi 31 mars 2021 à 18h45

Les coureurs ont souffert de la chaleur mercredi, sur les routes d'A Travers la Flandre. Julian Alaphilippe, notamment, n'a pris cette journée que comme un redémarrage après un bloc italien exigeant, qui lui a pompé de l'énergie.



Julian Alaphilippe n'a pas réussi à se montrer mercredi sur A Travers la Flandre, mais il se dit "plutôt satisfait" : "J'ai essayé d'aider l'équipe au mieux, mais on a vraiment senti la chaleur. Tout le monde s'est pas mal plaint. Une fois que j'ai explosé dans une des côtes, je n'avais plus trop d'informations sur ce qu'il se passait devant, j'avais juste hâte de finir. J'ai eu un petit coup de chaud, mais c'est bon pour la suite. J'espère être mieux dimanche."

Laporte : "Personne ne m'a suivi"

Dans quatre jours, c'est en effet le Tour des Flandres qui attend le peloton. "Je voulais voir un peu où j'en étais, je me suis quand même fait plaisir. J'ai essayé de récupérer au mieux après les courses italiennes, qui m'ont vraiment fatigué. J'ai eu besoin de pas mal de temps, je suis donc arrivé sans pression et j'ai hâte de poursuivre." Mathieu van der Poel, l'autre grand favori, n'a pas fait mieux : "Je n'avais pas les jambes, je l'ai senti tôt."


Le résultat a été bien moins anecdotique pour Christophe Laporte, parti chercher la deuxième place à 27 secondes du vainqueur Dylan van Baarle. Alors que son sprinteur Elia Viviani a dû abandonner après une chute, le coureur Cofidis a devancé de justesse le sprint final de son groupe. Lui aussi confirme que "c'était la première fois qu'il faisait aussi chaud, et c'était dur" : "On a roulé vite, le coureur devant a été très fort et nous ne nous sommes pas hyper bien entendus derrière, ça cassait un peu les relais. Van Baarle mérite amplement, moi j'ai fait ma course... J'y ai cru, mais c'est comme ça. Puis j'ai vu aussi que ça revenait à deux kilomètres de l'arrivée, je savais que c'était fini si je ne tentais pas ma chance. Personne ne m'a suivi, ça temporisait à la flamme rouge et ça m'a souri, j'ai bien fait."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.