VTT : Ferrand-Prévôt garde son titre mondial

VTT : Ferrand-Prévôt garde son titre mondial©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 10 octobre 2020 à 14h08

Pauline Ferrand-Prévôt a conservé son titre de championne du monde de VTT cross-country ce samedi à Leogang en Autriche. Elle décroche le troisième maillot arc-en-ciel de sa carrière dans cette discipline.




Un maillot arc-en-ciel de plus dans l'escarcelle du cyclisme français ! Deux semaines après Julian Alaphilippe en cyclisme sur route masculin, c'est Pauline Ferrand-Prévôt qui est devenue championne du monde de VTT cross-country féminin. A Leogang en Autriche, la cycliste de 28 ans a conservé son titre acquis l'an passé à Mont-Saint-Anne au Canada. La Française a pris la tête de la course dès le premier tour et ne l'a plus lâchée. Ultra-dominatrice, elle termine avec trois minutes et une seconde d'avance sur l'Italienne Eva Lechner et l'Australienne Rebecca McConnell. Une véritable démonstration ! « C'était une course extraordinaire, je savais que ça pouvait être tendu dans les descentes si on roulait en groupe. Donc j'ai voulu partir tout de suite. Je me sentais vraiment bien aujourd'hui », a déclaré la Rémoise.

Un septième titre mondial pour Ferrand-Prévôt

Avant la course, « PFP » avait confié dans les colonnes de L'Equipe : « Je suis pas mal, même très bien. Je suis montée en puissance après un gros bloc de préparation et j'attendais la Coupe du monde (3eme de la 1ere manche et vainqueure de la seconde, la semaine dernière à Nove Mesto, ndlr) pour savoir où j'en étais. J'ai bien récupéré cette semaine donc je devrais être bien. Enfin, je l'espère... » Effectivement, elle était bien ! La championne française décroche le troisième titre de sa carrière en VTT cross-coutry, après le Mont-Sainte Anne l'an passé donc, et Vallnord en 2015. Il s'agit même d'un septième titre mondial chez les seniors, si l'on ajoute ceux en relais mixte VTT en 2015 et 2016, celui en cyclo-cross en 2015 et sur route en 2014 ! Pourtant, l'année 2020 de la championne française avait mal débuté, avec une deuxième opération d'une endofibrose iliaque, un an après la première. Mais elle était revenue et le report des JO avait entraîné un changement d'objectif, Ferrand-Prévôt se concentrant alors sur les championnats du monde lors d'une saison raccourcie à cause de la pandémie. Mission accomplie !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.