VTT (F) : Ferrand-Prévot et Lecomte fières de faire briller la France

VTT (F) : Ferrand-Prévot et Lecomte fières de faire briller la France©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 28 août 2022 à 15h16

Sacrée championne du monde de VTT, Pauline Ferrand-Prévot n'a pas caché sa joie d'avoir répondu présent le jour J après une saison difficile. Quatrième après avoir pensé à l'abandon, Loane Lecomte était fière d'elle également.


Elles rêvaient de monter toutes les deux sur le podium, comme la semaine passée sous la pluie de Munich, où Loana Lecomte avait été sacrée championne d'Europe devant Pauline Ferrand-Prévot. Ce dimanche, aux Gets en Haute-Savoie, c'est la Rémoise qui a revêtu le maillot arc-en-ciel alors que la native d'Annecy, à court de forme, a terminé quatrième. Les deux vététistes étaient heureuses de porter haut les couleurs de la France. « Je suis super contente, je ne réalise pas encore. C'est ouf car je savais qu'il y avait moyen de le faire, mais il fallait que tout se mette en place. J'étais devant depuis le début. Je me suis dit : « Ne fais pas d'erreurs, Pauline, surtout ne fais pas d'erreurs », jusqu'au dernier moment. Je me suis préparée pour cet objectif et je gagne les deux maillots de championne du monde (elle a également remporté le short-track vendredi, ndlr), c'est vraiment trop cool. J'ai envie de vivre le moment présent. Je ne suis pas vieille, j'ai 30 ans, mais c'est vrai que ça fait longtemps que je suis au haut niveau. J'ai eu des hauts, des bas, deux opérations de l'artère iliaque, des problèmes d'équipe aussi cette année, faut pas se le cacher. Ça a été une saison très compliquée pour moi au niveau perso. J'ai aussi pris le temps de digérer tout ce qu'il s'était passé cet hiver, essayer de me reconstruire. Aujourd'hui, ce n'est pas une revanche, car les revanches, c'est pour les losers, mais c'est un point d'honneur. Je me dis que je peux être là le jour J. Loana est championne d'Europe, je suis championne du monde, ça montre que la France brille », a réagi la quadruple championne du monde de cross-country au micro de La Chaîne L'Equipe.

Lecomte : "On nous a beaucoup montées l'une contre l'autre"

De son côté, Loana Lecomte a reconnu qu'elle avait bien failli ne pas aller au bout de cette course. « J'ai senti dès l'échauffement, dès le départ, que ça allait être dur aujourd'hui, je n'avais pas de très bonnes jambes. Au premier tour, honnêtement, j'ai pensé à abandonner car c'était trop trop dur. Mais j'ai pensé à ceux qui sont derrière moi depuis le début, tout le public... C'est sûr que je voulais une médaille, mais au final je suis hyper fière de moi car j'ai réussi à me remobiliser. A la fin, j'étais un peu mieux et j'ai réussi à aller chercher cette quatrième place, une médaille en chocolat (rires). Je me suis peut-être un peu mis la pression, ça fait deux-trois jours que je suis stressée. En tout cas je suis fière que ce soit Pauline qui ramène le maillot. On a une championne du monde et une championne d'Europe, la France est bien représentée. On nous a beaucoup montées l'une contre l'autre alors qu'au final on s'entend bien et on ira loin toutes les deux si on se soutient, j'espère que ça va continuer comme ça ». De quoi rêver d'un doublé à Paris 2024 ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.