Vini Zabu : L'équipe italienne suspendue 30 jours

Vini Zabu : L'équipe italienne suspendue 30 jours©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le lundi 19 avril 2021 à 21h40

Ce lundi, l'Union cycliste internationale a annoncé avoir suspendu, pendant 30 jours, la formation italienne Vini Zabu, ébranlée par deux affaires de dopage en moins de douze mois.

La sanction est tombée. Lundi, l'Union cycliste internationale (UCI) a décidé de suspendre la Vini Zabu 30 jours, du 7 avril au 6 mai. Une annonce officialisée dans un communiqué et qui intervient après deux affaires de dopage ayant récemment ébranlé cette formation ProTeam. En effet, en moins de douze mois, deux de ses coureurs ont ainsi été contrôlés positifs, à savoir l'Italien Matteo Spreafico (28 ans), lors du mois d'octobre 2020, ainsi que l'Italien Matteo De Bonis (25 ans), lors du mois de mars dernier. Pour rappel, il y a seulement quelques jours de cela, la formation Vini Zabu avait elle-même décidé de renoncer à participer au prochain Tour d'Italie, programmé entre le samedi 8 et le dimanche 30 mai prochains, alors qu'elle avait pourtant reçu une invitation pour l'occasion. C'est l'équipe Androni Giocattoli-Sidermec qui la remplace.



Communiqué de l'UCI
L'Union Cycliste Internationale (UCI) annonce que la Commission Disciplinaire de l'UCI a décidé de suspendre l'équipe UCI ProTeam Vini Zabù pour une période de 30 jours, commençant rétroactivement le 7 avril 2021 et prenant effet jusqu'au 6 mai 2021, conformément à l'article 11.3 des règles antidopage de l'UCI.

Les Règles Antidopage de l'UCI prévoient la suspension d'une équipe lorsque deux de ses coureurs reçoivent la notification d'un résultat d'analyse anormal pour une substance non spécifiée dans des échantillons prélevés au cours de la même période de 12 mois.

Le 22 octobre 2020, le coureur italien Matteo Spreafico a été informé d'un résultat d'analyse anormal pour Enobosarm (Ostarine) dans deux échantillons prélevés les 15 et 16 octobre 2020 lors du Giro 2020.

Le 30 mars 2021, le coureur italien Matteo De Bonis a été informé de deux résultats d'analyse anormaux concernant l'érythropoïétine (EPO) dans un échantillon d'urine et dans un échantillon de sang prélevés hors compétition en Italie le 16 février 2021.

Le processus de gestion des résultats étant toujours en cours pour les deux coureurs, l'UCI ne fera aucun autre commentaire à ce sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.