Une nouvelle enquête sur la mort de Pantani

Une nouvelle enquête sur la mort de Pantani©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 24 novembre 2021 à 13h03

Plus de 17 ans après sa disparition, une troisième enquête a été ouverte sur la mort de Marco Pantani, décédé d’un mélange de cocaïne et d’antidépresseurs.



Décédé le 14 février 2004 d’une combinaison d’antidépresseurs et de cocaïne, Marco Pantani a-t-il été contraint d’ingérer ce cocktail mortel, comme le soupçonne sa famille ? Si une deuxième enquête avait été ouverte en 2014 avant d’être refermée faute d’éléments probants, le parquet de Rimini en a ouvert une troisième suite aux déclarations de Fabio Miradossa, qui était alors le dealer de Pantani. Il a affirmé que le champion italien aurait été assassiné à l’occasion d’une audition parlementaire l’an dernier. Un témoignage visiblement pris au sérieux par la justice italienne, à qui Tonina Pantani, la mère du regretté « Pirate », a aussi remis un dossier de 51 pages comprenant des informations sur les derniers jours de son fils à Rimini, la célèbre station balnéaire d’Emilie-Romagne où il a été retrouvé sans vie lors cette tragique Saint-Valentin 2004.

Le dernier doublé Giro-Tour de France

"Tonina veut une dernière enquête pour savoir si son fils est bien mort d’un mélange de cocaïne et d’antidépresseurs ou s’il y avait d’autres raisons, a déclaré, à La Gazzetta dello Sport, Fiorenzo Alessi, le nouvel avocat de la famille. L’objectif est d’être en paix et de savoir comment est vraiment mort Pantani. Nous savons qu’il est difficile qu’il y ait des éléments nouveaux après tant d’années, mais la police enquête et nous sommes sûrs qu’elle le fera scrupuleusement. Et quel que soit le verdict, nous l’accepterons." Disparu à l’âge de 34 ans, Marco Pantani est le dernier à avoir réalisé le doublé Giro-Tour de France, en 1998. L’année suivante, il avait été disqualifié du Tour d’Italie en raison d’un taux d’hématocrite trop élevé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.