Tour du Pays basque (E6) : Martinez fait craquer Evenepoel et s'impose au classement général

Tour du Pays basque (E6) : Martinez fait craquer Evenepoel et s'impose au classement général©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 09 avril 2022 à 18h06

A la lutte avec Remco Evenepoel pour la victoire finale sur le Tour du Pays basque, le Colombien Daniel Martinez a profité de la toute dernière ascension pour faire la différence et remporter le classement général, à l'issue de cette étape gagnée par Ion Izagirre.



Si le leader du cyclisme colombien, Egan Bernal, est actuellement sur le flanc suite à sa grave chute de fin janvier, ses compatriotes ne font pas de figuration dans les pelotons ! Après la victoire de Sergio Higuita (Bora-Hansgrohe) sur le Tour de Catalogne il y a deux semaines, c'est Daniel Martinez (Ineos Grenadiers) qui a triomphé sur le Tour du Pays basque ce samedi. Le coureur de bientôt 26 ans ne comptait que deux secondes de retard sur Remco Evenepoel avant la dernière étape, la plus difficile, et c'est dans la toute dernière ascension qu'il a fait la différence. Le Belge, qui a fait beaucoup d'efforts durant la journée pour rester avec les meilleurs grimpeurs, les a payés dans l'Alto de Arrate, et est arrivé 24 secondes après Martinez, quatrième de l'étape, qui s'offre donc la dixième victoire de sa carrière, et sa deuxième course à étapes après le Critérium du Dauphiné 2020. La victoire d'étape, quant à elle, est revenue à Ion Izagirre, le Basque de l'équipe Cofidis, qui a devancé au sprint Aleksandr Vlasov et Marc Soler. Il s'agit de son premier succès sous le maillot de l'équipe française.

Une lutte incessante entre les cadors

Davide Formolo, neuvième de cette étape, avait été membre de la principale échappée du jour, aux côtés de Tony Gallopin (Trek-Segafredo) et Nelson Oliveira (Movistar). Mais au fil des montées, le Français a été le premier à lâcher, à 45 kilomètres de l'arrivée, puis le Portugais a craqué à son tour. Derrière, Primoz Roglic n'a pas attendu de rattraper les échappés pour attaquer. La plupart des cadors ont pu suivre, mais pas le leader Remco Evenepoel, qui n'a toutefois pas été largué. Mais finalement Roglic n'a pas réussi à tenir la distance. A 25 kilomètres de l'arrivée, un groupe composé de Jonas Vingegaard, Enric Mas, Aleksandr Vlasov, Marc Soler, Pello Bilbao et Ion Izaguirre s'est alors formé, derrière Formolo, toujours en tête, pendant qu'Evenepoel, Martinez et Roglic (entres autres) pointaient à 35 secondes. Bilbao était alors leader virtuel. Le Belge et le Colombien ont réussi à revenir dans le premier groupe, alors que Mas et son coéquipier Oliveira étaient victimes d'une chute dans une descente. Un sprint intermédiaire était prévu avant la montée finale, et Evenepoel a conforté d'une seconde son avance en devançant Martinez et Bilbao. Mais dans l'Alto de Arrate, le Belge a craqué, laissant le Colombien aller chercher la victoire finale.

WORLD TOUR / TOUR DU PAYS BASQUE
Classement de la 6eme étape (Eibar - Alto de Arrate, 135,7km) - Samedi 9 avril 2022
1- Ion Izagirre (ESP/Cofidis) en 3h47'07
2- Aleksandr Vlasov (RUS/Bora-Hansgrohe) mt
3- Marc Soler (ESP/UAE Emirates) mt
4- Daniel Martinez (COL/Ineos Grenadiers) mt
5- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 3"
6- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 13"
7- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) à 24"
8- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 52"
9- Davide Formolo (ITA/UAE Emirates) à 1'29
10- Felix Gall (AUT/AG2R-Citroën) à 1'41
...
29- Alexis Vuillermoz (FRA/TotalEnergies) à 6'43
...

Classement général final
1- Daniel Martinez (COL/Ineos Grenadiers) en 21h59'36
2- Ion Izagirre (ESP/Cofidis) à 11"
3- Aleksandr Vlasov (RUS/Bora-Hansgrohe) à 16"
4- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) à 21"
5- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 32"
6- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 32"
7- Marc Soler (ESP/UAE Emirates) à 1'26
8- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 3'18
9- Enric Mas (ESP/Movistar) à 3'55
10- Rigoberto Uran (COL/EF Education-EasyPost) à 5'03
...
18- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) à 8'49
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.