Tour du Limousin (E2) : Cette fois, c'est la bonne pour Aristi

Tour du Limousin (E2) : Cette fois, c'est la bonne pour Aristi©Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 22 août 2019 à 17h23

Devancé ce mercredi à l'arrivée de la première étape par Lilian Calmejane, Mikel Aristi s'est montré le plus puissant dans le sprint massif à l'arrivée de la deuxième étape du Tour du Limousin.

Ce n'est clairement pas l'année de Nacer Bouhanni. Le sprinteur de la formation Cofidis, qu'il va quitter à l'issue de la saison, a cru faire la différence dans le final de cette étape mais il a calé dans le final et n'a pas pu défendre ses chances face à Mikel Aristi. Au lendemain de la victoire en solitaire de Lilian Calmejane, le Tour du Limousin a repris la route pour une étape long de 183km entre Rouffiac et Trélissac. Un parcours vallonné qui a permis à un quatuor formé de Giovanni Carboni, Tom Dernies, Morne van Niekerk et Mickaël Guichard de prendre la bonne échappée de cette deuxième étape. Mais ce dernier, membre de l'équipe Delko-Marseille Provence, a été victime d'une crevaison qui l'a irrémédiablement écarté de cette offensive. Si le peloton, dans un premier temps, n'a pas laissé une trop importante latitude, l'écart a fini par enfler en fin de première heure de course. S'il a longtemps stagné aux environs de 5'30'' avant de baisser sous les cinq minutes, il a atteint son maximum, 6'30'' à 70 kilomètres de l'arrivée. Emmené par les formations Euskadi-Murias, Total Direct Energie et Wanty-Gobert, le peloton a petit à petit réduit sa marge par rapport au trio de tête.

Van Niekerk n'a pas tenu, Aristi s'est vengé

A 50 kilomètres de l'arrivée, c'est l'équipe Cofidis qui est venue contribuer à l'effort du peloton avant que la formation Israel Cycling Academy n'envoie Guy Sagiv à l'avant pour favoriser les chances de Kristian Sbaragli au sprint. Face à ce retour à marche forcée, l'entente dans le trio de tête n'a pas été optimale et, à 19km de l'arrivée, Morne van Niekerk a pris la décision d'y aller seul. Derrière, le peloton a été secoué par plusieurs attaques avec Pierre Gouault pour l'équipe Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole puis un duo Benoît Cosnefroy-Elie Gesbert à la manœuvre avant qu'un groupe d'une dizaine de coureurs ne se détache pour être mieux repris par le reste du peloton, toujours à la chasse derrière Morne van Niekerk. Le Sud-Africain a tout donné pour résister à l'impulsion donnée par l'équipe AG2R-La Mondiale mais il a été repris à 2,5km de l'arrivée. Le sprint est alors devenu inévitable. Si la formation Cofidis semblait en position de force avec Julien Simon qui a tout donné pour emmener Nacer Bouhanni vers la victoire, le sprinteur en disgrâce a calé dans la dernière ligne droite. C'est alors que Mikel Aristi est sorti de sa boîte pour aller chercher la victoire en force. L'Espagnol de la formation Euskadi Murias, deuxième ce mercredi, a pris le meilleur sur Francesco Gavazzi et Benoît Cosnefroy pour se replacer au classement général derrière Lilian Calmejane.

CYCLISME / TOUR DU LIMOUSIN
2eme étape - Rouffiac-Trélissac (183km) - Jeudi 22 août 2019
1- Mikel Aristi (ESP/Euskadi-Murias) en 4h39'07''
2- Francesco Gavazzi (ITA/Androni Giocattoli-Sidermec) mt
3-Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale) mt
4- Kristian Sbaragli (ITA/Israel Cycling Academy) mt
5- Juan José Lobato (ESP/Nippo-Vini Fantini-Faizanè) mt
...

Classement général après 2 étapes (sur 4)
1- Lilian Calmejane (FRA/Total Direct Energie) en 9h12'49''
2- Mikel Aristi (ESP/Euskadi-Murias) à 3''
3-Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale) à 10''
4- Kristian Sbaragli (ITA/Israel Cycling Academy) à 19''
5-Quentin Pacher (FRA/Vital Concept-B&B Hotels) à 19''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.