Tour des Flandres : Premier succès professionnel pour Alberto Bettiol

Tour des Flandres : Premier succès professionnel pour Alberto Bettiol©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 07 avril 2019 à 17h09

Après un final en solitaire suite à son attaque dans le Vieux-Quaremont à 18km de l'arrivée, Alberto Bettiol a su résister aux favoris pour remporter le Tour des Flandres, son premier succès professionnel.

Rien de tel qu'un monument du cyclisme pour ouvrir son palmarès. C'est ce qu'Alberto Bettiol a dû se dire après avoir passé à ligne d'arrivée du Tour des Flandres à Audenarde au terme d'un effort en solitaire d'une vingtaine de kilomètres. Cette 103eme édition du « Ronde » n'a pas tardé à être lancée. Les équipes Cofidis et Astana ont à tout prix voulu lancer une échappée et quatre coureurs qui ont pu faire l'écart. Damien Touzé, Hugo Houle, Kenneth van Rooy et Jesper Asselman ont pris les devants, avec jusqu'à huit minutes d'avance, bien aidés par un passage à niveau fermé qui a stoppé le peloton. Les premiers secteurs pavés du parcours ont fait monter la tension, un phénomène que redoutait Alejandro Valverde, qui participait ce dimanche à son premier « Ronde ». Une tension qui est encore montée d'un cran à l'approche de la première des trois ascensions du Vieux-Quaremont. Le résultat a été une chute au sein du peloton dont la victime a été Niki Terpstra, tenant du titre, qui est longtemps resté au sol avant d'abandonner.


Une course de mouvement

Cette première difficulté a permis au peloton de réduire l'écart. L'enchaînement des difficultés l'a fait fondre jusqu'au Mur de Grammont, qui sera au programme du Tour de France. C'est alors que la Deceuninck-Quick Step a pris ses responsabilités. Un groupe d'une trentaine de coureurs avec des candidats à la victoire finale ont suivi puis rattrapé sans forcer le groupe de tête dans la descente du Mur de Grammont. Mais ce nouveau groupe de tête n'est pas resté calme très longtemps. Nelson Oliveira a haussé le ton avec Matti Breschel, Lukas Pöstlberger et Yves Lampaert. Le Portugais a ensuite été mis hors course par les commissaires pour ne pas avoir respecté les règles de sécurité. Derrière, si l'entente n'a pas été immédiatement optimale, la jonction a été faite à 80km de l'arrivée avec un écrémage. Cinquième de Milan-Sanremo, Matej Mohoric a tenté sa chance en solitaire avant le Kanarieberg alors que le peloton s'est reformé. Un contre lancé par Tim Wellens et Anthony Turgis n'a rien donné puis la formation CCC, autour de Greg van Avermaet, a fait le tempo.


Les malheurs de van der Poel

C'est alors qu'un des favoris de l'épreuve, Mathieu van der Poel, est allé au sol après avoir heurté une jardinière. Le petit-fils de Raymond Poulidor n'a pas pour autant abandonné. La deuxième ascension du Vieux-Quaremont a permis à un duo Stijn Vandenbergh-Sep Vanmarcke de se détacher avant de voir revenir Kasper Asgreen dans le Paterberg. Le Koppenberg et ses pentes à plus de 20% a encore étiré le peloton. Alors que la Corendon-Circus a roulé pour son leader, Jasper Stuyven puis Yves Lampaert avec Alejandro Valverde et Peter Sagan ont placé des accélérations sans conséquences. Un quatuor avec Arnaud Démare s'est un temps détaché alors que, devant, Dylan van Baarle est revenu et Stijn Vandernbergh a lâché. Après une attaque de John Degenkolb et Peter Weening à 30km de l'arrivée, Bob Jungels a accéléré dans le Kruisberg, suivi par Mathieu van der Poel qui a ramené ce qu'il reste du peloton avant que Wout van Aert n'en remette une couche. Des accélérations qui ont fait coincer Zdenek Stybar, annoncé comme favori.


Bettiol a trompé son monde

Aux avant-postes, Dylan van Baarle a assuré un tempo que seul Kasper Asgreen a pu suivre pour conserver une vingtaine de secondes au pied de la dernière ascension du Vieux-Quaremont. Une montée qui a mis fin à l'échappée alors qu'Alberto Bettiol a tenté sa chance en solo. L'Italien a rapidement pris 20 secondes et résisté dans le Paterberg. Après une nouvelle accélération signée Mathieu van der Poel, Alejandro Valverde s'est signalé sans faire la différence. Un final avec vent de face qui n'a pas favorisé le coureur de la formation EF Education First mais la chasse n'étant pas organisée, Alberto Bettiol a maintenu l'écart à une quinzaine de secondes à 10km de l'arrivée et n'a jamais été rattrapé. L'Italien s'impose devant Kasper Asgreen, qui a faussé compagnie aux favoris et sauve l'honneur pour la Deceuninck-Quick Step alors qu'Alexander Kristoff a remporté le sprint pour compléter le podium devant un des animateurs du jour, Mathieu van der Poel.



CYCLISME / TOUR DES FLANDRES
Classement final - Anvers-Audenarde (270km) - Dimanche 7 avril 2019
1- Alberto Bettiol (ITA/EF Education First) en 6h19'00''
2- Kasper Asgreen (DAN/Deceuninck-Quick Step) à 13''
3- Alexander Kristoff (NOR/UAE Team Emirates) à 16''
4- Mathieu van der Poel (PBS/Corendon-Circus) à 16''
5- Nils Politt (ALL/Katusha-Alpecin) à 16''
6- Michael Matthews (AUS/Sunweb) à 16''
7- Oliver Naesen (BEL/AG2R-La Mondiale) à 16''
8- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 16''
9- Tiesj Benoot (BEL/Lotto-Soudal) à 16''
10- Greg van Avermaet (BEL/CCC) à 16''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.