Tour de Turquie (E1) : Jakobsen décroche sa première victoire de la saison

A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le dimanche 21 avril 2024 à 12h40

Ce dimanche, le Néerlandais Fabio Jakobsen (DSM-firmenich PostNL) a remporté, au sprint, la première étape du Tour de Turquie. Il s'agit de son premier succès de la saison, sous ses nouvelles couleurs.

Le compteur est débloqué pour Fabio Jakobsen. Ce dimanche, le Néerlandais a remporté, au sprint, la première étape de la 59eme édition du Tour de Turquie, longue d'un total de 134 kilomètres et disputée autour d'Antalya. Fabio Jakobsen a réussi à faire la différence, lors des 200 derniers mètres. Il s'agit de la première victoire de la saison pour celui qui a débarqué, en tout début d'année, au sein de la formation cycliste DSM-firmenich PostNL. Lors de la première partie de cette course, un total de sept coureurs avait réussi à composer la traditionnelle échappée du jour. Les sept heureux élus ont été Marcel Camprubi (Q36.5 Pro Cycling Team), Jambaljamts Sainbayar (Burgos-BH), Filippo Ridolfo (Team Novo-Nordisk), Julian Borresch (REMBE Pro Cycling Team Sauerland), Emre Yuca (Sakarya BB Pro Team), Aljaz Turk (Adria Mobil) et Tomasz Budzinski (Mazowsze Serce Polski). Le peloton était, quant à lui, contrôlé par les équipes de sprinteurs.

Van Poppel a lancé le sprint

Ces dernières ont rattrapé les hommes de tête, lors du final, afin de pouvoir ensuite mettre leur train en marche. Dans cette édition, quatre équipes World Tour sont présentes. Toutes ont réussi à se placer en tête, au moment de l'emballage final, avec Astana Qazaqstan pour Mark Cavendish, BORA-hansgrohe pour Sam Welsford, Alpecin-Deceuninck pour Henri Uhlig sans oublier DSM-firmenich PostNL pour Fabio Jakobsen. La nervosité a fait que, lors des derniers kilomètres, deux coureurs sont tombés, sans en entraîner d'autres. Le Néerlandais Johan Dorussen (DSM-firmenich PostNL) a chuté à moins de six kilomètres de la ligne d'arrivée, tandis qu'un second coureur s'est lui aussi retrouvé à terre, à moins de deux kilomètres du but. Le sprint a été lancé dès les 500 derniers mètres, par l'intermédiaire de Danny Van Poppel (BORA-hansgrohe). Mais son sprinteur Sam Welsford a rapidement montré qu'il ne pourrait pas être dans le coup. Alpecin-Deceuninck a tenté à son tour sa chance, mais Fabio Jakobsen a fini par mettre tout le monde d'accord.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.