Tour de Turquie : Bouhanni "encore sous le choc"

Tour de Turquie : Bouhanni "encore sous le choc"©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 13 avril 2022 à 20h44

L'accident de Nacer Bouhanni en Turquie aurait pu être encore plus grave, si l'on en croit les propos du coureur qui assure avoir "pensé au pire". Le sprinteur de 31 ans en a parlé pour la première fois, assez longuement.



Nacer Bouhanni vit une nouvelle catastrophe, mais celle-ci un peu plus violente encore que les autres, depuis sa chute très impressionnante lors de la deuxième étape du Tour de Turquie lundi. La cervicale fracturée, le sprinteur de l'équipe Arkea - Samsic a posté une photo où on le voit à l'hôpital, gardant quand même le sourire. Et revenant sur l'accident avec effroi : "Je suis encore sous le choc de la violence avec laquelle j'ai tapé frontalement le monsieur qui marchait sur la route. Nous étions à environ 55km/h lors de l'impact... Ainsi, je n'ai rien pu anticiper, j'ai juste cette image, encore, qui me vient sans arrêt à l'esprit, et où je vois deux personnes devant moi sur la route ! C'est vraiment un cauchemar. Vraiment, je suis à un point..."

L'ancien coureur Cofidis précise qu'il n'a "pas l'habitude d'écrire un texte comme ça sur les réseaux sociaux" : "Mais je ne peux comprendre comment ça a pu arriver ! Psychologiquement, c'est très dur pour moi, j'ai pensé au pire jusqu'à mon arrivée à Paris. Je remercie encore énormément le neurochirurgien de la clinique de Paris Bizet, le docteur Georges Abi Lahoud, pour ma prise en charge, mon manager Manu Hubert, le directeur sportif Yvon Ledanois, pour avoir été à mes côtés afin que tout se passe au mieux, et ce jusqu'à mon rapatriement. Ma convalescence va être très longue. La suite, je ne la connais pas... A présent, j'espère juste me rétablir." Parler de Tour de France serait donc bien inopportun, alors que la course reine débute dans moins de trois mois (du 1er au 24 juillet).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.