Tour de Suisse : La fausse joie de Bettiol !

Tour de Suisse : La fausse joie de Bettiol !©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le lundi 13 juin 2022 à 20h01

Croyant avoir remporté la 2eme étape du Tour de Suisse après avoir réglé le sprint massif, Alberto Bettiol est tombé de haut ce lundi après avoir célébré avec véhémence.



Un homme averti en vaut deux. Un vieil adage dont Alberto Bettiol (EF Education-EasyPost) ne s'est pas inspiré ce lundi. Pas plus tard que la semaine dernière sur la 3eme étape du Critérium du Dauphiné, Wout Van Aert (Jumbo-Visma) célébrait avec un poil trop d'avance une victoire sur la ligne d'arrivée, qui lui a finalement été ravie à la photo-finish par David Gaudu (Groupama-FDJ). Une mésaventure du Belge rappelant la bourde aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été dernier. Croyant s'adjuger le titre olympique de la course féminine en ligne, Annemiek Van Vleuten n'avait en réalité décrocher "que" la médaille d'argent car l'échappée, l'Autrichienne Anna Kiesenhofer, avait franchi la ligne d'arrivée bien avant pour se parer d'or. Un oubli similaire de la part d'Alberto Bttiol au Tour de Suisse lors de la 2eme étape.

Le chambrage de Trentin

L'échappée du jour, avalée par le peloton, a toutefois vu un seul homme résister en tête de la course. Le Norvégien Andreas Leknessund (Team DSM) a devancé la concurrence de 38 secondes ce lundi à Aesch. Mais cela, le sprinteur italien l'ignorait après avoir réglé le sprint massif devant Michael Matthews (BikeExchange-Jayco) et son compatriote Andrea Pasqualon (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux). Il a levé les bras et extériorisé sa joie un long moment. Un moment insolite amenant un caméraman à le suivre de près dès qu'il avait coupé son effort, ce qui pouvait de surcroit alimenter davantage son impression de victoire. Mais il a toutefois rapidement été mis au courant. "Je ne savais pas que quelqu'un était arrivé avant. J'étais très focalisé sur l'arrivée, ça roulait très vite et je pensais qu'on pouvait jouer la gagne" a déclaré le sprinteur transalpin au micro de La Chaîne L'Equipe. Son compatriote Matteo Trentin (UAE Emirates), amusé par le comique de la situation, s'est permis un peu plus tard de venir chambrer le sprinteur en compagnie d'autres coureurs. Comment passer du rire aux larmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.