Tour de San Juan : Scandale au sein de l'équipe Deceuninck-Quick Step

Tour de San Juan : Scandale au sein de l'équipe Deceuninck-Quick Step©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365 : publié le mardi 29 janvier 2019 à 12h30

Alors que Julian Alaphilippe a fait parler en bien de sa formation, ce n'est pas le cas d'Iljo Keisse, au coeur d'une polémique en Argentine.

Suite à la victoire de Julian Alaphilippe lors de la 2eme étape du Tour de San Juan, la formation Deceuninck-Quick Step pouvait savourer. Cependant, une polémique a rapidement pris le pas sur la performance du Français au sein de l'équipe belge. En effet, Iljo Keisse (36 ans) a dérapé lors d'une photo avec une jeune femme, mimant une relation sexuelle. "Je parle un peu anglais. Je ne savais pas qu'il y avait la Vuelta de San Juan et ils m'ont expliqué ce qu'ils faisaient, qu'ils venaient concourir. J'ai demandé une photo et là j'ai senti qu'ils me touchaient. Je pensais que c'était un accident, mais plus tard, j'ai réalisé que ce n'était pas le cas", a dans un premier temps expliqué à la presse locale l'intéressée.


"Ils ne peuvent pas traiter les femmes comme des choses insignifiantes"

"Je suis très en colère. Ils m'ont manqué de respect. Je travaillais. J'ai demandé une photo et ils m'ont manqué de respect. J'ai déjà parlé avec mes avocats pour voir ce que nous allons faire (elle a fini par déposer plainte, ndlr). Mon partenaire a vu la scène et il est témoin. (...) Ils ne peuvent pas venir dans un autre pays et traiter les femmes comme des choses insignifiantes et sans valeur", a rajouté la serveuse sous le choc. "Iljo s'est expliqué et s'est excusé profondément. La pose était censée être une blague, mais maintenant, il se sent très mal à ce sujet. L'affaire reste sans conséquences après qu'il s'est excusé", a depuis déclaré un porte-parole au journal Het Laatste Nieuws

Vos réactions doivent respecter nos CGU.