Tour de San Juan : Le meilleur grimpeur contrôlé positif à l'EPO

Tour de San Juan : Le meilleur grimpeur contrôlé positif à l'EPO©Twitter, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 26 mars 2019 à 22h07

L'Argentin Daniel Zamora, meilleur grimpeur du Tour de San Juan (Argentine), épreuve remportée par Winner Anacona devant Julian Alaphilippe en février dernier, a été contrôlé positif à l'EPO et risque quatre ans de suspension.

L'EPO est un produit dopant détectable depuis plus de vingt ans, mais certains cyclistes continuent d'y avoir recours... Ce mardi, l'Union cycliste internationale a suspendu à titre provisoire le coureur argentin Daniel Zamora (32 ans) pour un contrôle positif à l'EPO. Le cycliste de l'équipe « Association Civil Agrupacion Virgen de Fatima » avait terminé douzième du classement général et meilleur grimpeur du Tour de San Juan, qui se déroulait dans son pays, fin janvier-début février, et qui avait été remporté par Winner Anacona (Movistar) devant Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). Une épreuve qu'il avait gagnée en 2014 et qui reste la plus grande victoire de sa carrière.

C'est justement lors de sa victoire en 2014 qu'il avait subi un contrôle « non négatif », mais il n'avait pas été suspendu car le Tour de San Juan n'était à l'époque pas une course enregistrée à l'UCI. Mais c'est pour cette raison qu'il pourrait être suspendu pour quatre ans, et non deux comme le stipule le règlement en cas de premier contrôle. A son âge, cela ressemblerait à une fin de carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.