Tour de Pologne : Evenepoel rend un bel hommage à son coéquipier Jakobsen

Tour de Pologne : Evenepoel rend un bel hommage à son coéquipier Jakobsen©Panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le samedi 08 août 2020 à 21h40

Ce samedi, le Belge Remco Evenepoel a remporté l'étape-reine du Tour de Pologne. A l'arrivée, le pensionnaire de la formation Deceuninck-Quick Step a rendu un bel hommage à son coéquipier Fabio Jakobsen, toujours hospitalisé après sa très grave chute de mercredi dernier.

Une importante victoire suivie d'un très bel hommage. Ce samedi, après avoir faussé compagnie à un groupe de favoris à 50 kilomètres de la ligne d'arrivée, Remco Evenepoel s'est adjugé, en solitaire, l'étape-reine du Tour de Pologne. Derrière, son dauphin du jour, à savoir Jakob Fuglsang, a échoué à 1'50 de lui. A l'arrivée, le Belge, âgé de seulement 20 ans, en a ainsi profité pour rendre un très bel hommage à son coéquipier chez Deceuninck-Quick Step, le Néerlandais Fabio Jakobsen. Ce dernier est actuellement toujours à l'hôpital, depuis ce mercredi, après sa très violente chute à l'arrivée de la première étape, à l'occasion d'un sprint massif et après avoir été tassé contre les barrières par son compatriote Dylan Groenewegen, membre de l'équipe Jumbo-Visma.

Evenepoel a éclaté en sanglots à l'arrivée



Réveillé ce vendredi après avoir été plongé dans le coma artificiel, le sprinteur va devoir s'armer de patience avant de retrouver toutes ses facultés. Après son futur retour à domicile, il entamera alors sa rééducation. En franchissant la ligne, Evenepoel a brandi, à la vue de tous, le dossard de son coéquipier, à savoir le numéro 75. Le tout en prenant le temps de célébrer comme il se doit sa victoire. Une image particulièrement symbolique et qui n'a donc pas manqué de faire parler. Signe que le petit prodige du cyclisme mondial venait alors de passer des derniers jours particulièrement éreintants, aussi bien physiquement que mentalement, il n'a ensuite pas pu s'empêcher d'éclater en sanglots, quelques secondes plus tard, sitôt descendu de son vélo, dans les bras de l'un des assistants de sa formation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.