Tour de Lombardie : Deuxième Monument pour Jakob Fuglsang

Tour de Lombardie : Deuxième Monument pour Jakob Fuglsang©Twitter @TirrenAdriatico, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 15 août 2020 à 18h00

Grâce à un contre dans la dernière difficulté, Jakob Fuglsang a su se défaire de George Bennett pour aller chercher la victoire dans le Tour de Lombardie. Une course marquée par la chute de Remco Evenepoel.



Jakob Fuglsang s'affirme comme un homme de « Monuments ». Le coureur danois, qui s'était imposé l'an passé sur les routes de la « Doyenne », Liège-Bastogne-Liège, a ajouté à son palmarès une autre classique du calendrier cycliste, le Tour de Lombardie. Inhabituellement avancé de deux mois pour mieux se fondre dans un calendrier international remodelé, « Il Lombardia » a également sacrifié quelques kilomètres sur son parcours tracé entre Bergame et Côme sur 231 kilomètres. Cela n'a pas empêché quelques baroudeurs de tenter leur chance d'entrée de jeu. A l'initiative de Joey Rosskopf, un groupe de sept coureurs a pris forme après une cinquantaine de kilomètres mais, à l'initiative des équipes Jumbo-Visma et Deceuninck-Quick Step, ce hroupe n'a jamais pu prendre plus de quatre minutes d'avance. La montée du Colle de Brianza, deuxième difficulté du parcours, a permis au peloton d'amorcer un retour sur le groupe de tête qui a perdu de sa cohésion à 70 kilomètres de l'arrivée. James Piccoli, parti seul, a sonné le glas de cette tentative dans la foulée.

Evenepoel a fait peur à tout le monde

L'enchaînement Madonna del Ghisallo et Colma di Sormano a réduit le groupe de tête à sa plus simple expression, avec notamment Mathieu van der Poel, peu confiant avant le départ, qui a rapidement été distancé. La descente de Sormano, dans laquelle Vincenzo Nibali a tenté de faire la différence, a surtout été marquée par la chute spectaculaire de Remco Evenepoel. Le Belge, passé par-dessus le parapet d'un pont, a été évacué par ambulance vers l'hôpital de Côme mais était conscient. Son état n'est visiblement pas inquiétant mais l'image restera dans les mémoires. Aux avant-postes, après un moment de flottement à la suite de la chute de Remco Evenepoel un groupe de six coureurs s'est détaché avec George Bennett esseulé pour la formation Jumbo-Visma aux côtés de trois coureurs de l'équipe Trek-Segafredo (Vincenzo Nibali, Giulio Ciccone et Bauke Mollema) et deux membres de l'équipe Astana (Aleksandr Vlasov et Jakob Fuglsang). A 19 kilomètres de l'arrivée, la formation kazakhe a décidé de tester ses rivaux avec une accélération de Fuglsang puis une autre orchestrée par Vlasov.


Fuglsang en costaud

Un mouvement qui n'est pas resté sans conséquence puisque le trio de Trek-Segafredo a perdu le contact, devant se contenter des quatrième, cinquième et sixième places sur la ligne d'arrivée. Si la montée de Civiglio n'a pas permis de faire une différence, George Bennett a tenté de décramponner Jakob Fuglsang sur les pentes de San Ferma della Battaglia... mais le Danois était décidément le plus fort sur les routes lombardes. Le coureur de l'équipe Astana a contré et n'a plus été inquiété jusqu'à la ligne d'arrivée. George Bennett n'a pas pu prolonger la bonne série italienne de l'équipe Jumbo-Visma après les succès de Wout van Aert sur les Strade Bianche et Milan-Sanremo, prenant la deuxième place devant Aleksandr Vlasov. Un final marqué par l'incident mettant aux prises Maximilian Schachmann. Le vainqueur de Paris-Nice cette saison a été renversé par une voiture, sans gravité mais pas sans frayeur. Un Tour de Lombardie qui restera singulier à plus d'un titre.



CYCLISME - UCI WORLD TOUR / TOUR DE LOMBARDIE
Classement final - Bergame-Côme (231km) - Samedi 15 août 2020
1- Jakob Fuglsang (DAN/Astana) en 5h32'54''
2- George Bennett (NZL/Jumbo-Visma) à 31''
3- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana) à 51''
4- Bauke Mollema (PBS/Trek-Segafredo) à 1'19''
5- Giulio Ciccone (ITA/Trek-Segafredo) à 1'40''
6- Vincenzo Nibali (ITA/Trek-Segafredo) à 3'31''
7- Maximilian Schachmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 4'31''
8- Diego Ulissi (ITA/UAE Team Emirates) à 5'20''
9- Ben Hermans (BEL/Israel Start-Up Nation) à 6'00''
10- Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Fenix) à 6'28''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.