Tour de La Provence (E3) : Alaphilippe ne regrette rien

Tour de La Provence (E3) : Alaphilippe ne regrette rien©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le samedi 13 février 2021 à 20h49

Battu par Ivan Sosa et Egan Bernal sur les pentes du Mont Ventoux lors de la 3eme étape du Tour de La Provence, Julian Alaphilippe a assuré ne pas regretter sa manière de gérer la course.



Julian Alaphilippe s'est sans aucun doute rassuré. Reprenant la compétition sur le Tour de La Provence, le champion du monde n'avait pas caché se ressentir encore des fractures à la main droite subies lors du Tour des Flandres. Après avoir été à l'attaque sur la première étape ce jeudi puis avoir chuté dans le final de la deuxième étape ce vendredi, le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step a une nouvelle fois été aux avant-postes après avoir mis à contribution son équipe jusqu'au pied du Mont Ventoux, l'arrivée étant située au niveau du Chalet Reynard. Le Français n'a pas pu suivre Ivan Sosa et a été distancé dans le final par Egan Bernal mais, il l'assure, il n'y a rien à regretter. « Je suis plutôt heureux de ma forme. C'était un bon test aujourd'hui (samedi) et je peux être satisfait de ce que j'ai fait sur ce col qui demande du respect, même si on n'est pas allé jusqu'au sommet, a confié Julian Alaphilippe dans des propos recueillis par le site officiel de son équipe. L'équipe a été incroyable dans la façon dont elle a contrôlé la course, du début jusqu'au pied du col. »

Alaphilippe : « Un bon résultat qui me donne confiance »

Si son équipe a bien travaillé, Julian Alaphilippe a tenu à mettre en avant la contribution de son jeune coéquipier Mauri Vansevenant mais également l'esprit d'équipe qui règne au coeur de la formation Deceuninck-Quick Step. « Ça m'a beaucoup aidé d'avoir Mauri Vansevenant à mes côtés dans les derniers kilomètres et je suis très fier de la façon dont il a couru, il était très impressionnant et il mérite d'être huitième du général, a confié le porteur du maillot arc-en-ciel. Nous avons une fois de plus montré pourquoi nous sommes le Wolfpack et, à la fin de la journée, je n'ai pas de regrets. » Alors qu'il vise les classiques de printemps, et notamment le Tour des Flandres, Julian Alaphilippe tire du positif de ce premier test sur les pentes du « Mont Chauve » : « C'est un bon résultat qui me donne confiance pour mes prochains objectifs ». Des déclarations qui, après trois jours de course cette saison, ont de quoi conforter le champion du monde en titre dans ses ambitions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.