Tour de France : Froome forfait après de nombreuses fractures

Tour de France : Froome forfait après de nombreuses fractures©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 12 juin 2019 à 20h20

Victime d'une lourde chute ce mercredi matin alors qu'il reconnaissait le parcours du contre-la-montre du jour sur le Critérium du Dauphiné, Christopher Froome souffre de plusieurs fractures synonymes de forfait pour le Tour de France. Une terrible nouvelle pour le Britannique et l'équipe Ineos.

Pas de tour de France pour Christopher Froome ! Journée cauchemardesque pour le Britannique et pour l'équipe Ineos. Ce mercredi devait permettre à Froome de frapper un grand coup à trois semaines du Tour de France. De coup, il y a bien eu, mais il s'est avéré terrible pour le Britannique et pour sa formation. Sur les routes de Roanne, et ce bien avant même de s'élancer pour cette 8eme étape du Critérium du Dauphiné, disputée sous la forme d'un contre-la-montre individuel d'un peu plus de 26 km (26,1 km), le « Kenyan blanc » a, en effet, vu le Tour de France s'envoler. Alors qu'il reconnaissait le chrono de l'après-midi, le quadruple vainqueur de la Grande Boucle (2013, 2015, 2016 et 2017) a été victime d'une lourde chute, nous avait appris le directeur de l'équipe britannique : « Chris a voulu se moucher au moment où une violente rafale de vent l'a propulsé contre un muret sur le bord de la route. Il était alors à 60 km/h. » Le Britannique a ensuite été conduit à l'hôpital (héliporté très exactement) de Saint-Etienne pour y passer des examens. Des examens qui ont révélé une fracture du fémur droit, une autre du coude droit et plusieurs côtes cassées pour « Froomey », contraint donc de renoncer au prochain Tour de France.


Froome avait renoncé au Giro pour retrouver la victoire sur le Tour 

Une blessure qui avait évidemment contraint le malheureux, dont la facture ouverte avait été prise en charge pendant près de quarante minutes par le Samu dans une ambulance au bord de la route, à renoncer à la suite de ce Dauphiné sur lequel le natif de Nairobi (Kenya), 8eme du général avant cette chute, misait tellement pour parfaire sa préparation pour la Grande Boucle et où il espérait inscrire son nom au palmarès pour la quatrième fois de sa carrière après ses succès en 2013, 2015 et 2016. Cette blessure sous forme d'énorme coup dur prive surtout Froome de la prochaine Grande Boucle alors que se profile le Grand départ de l'édition 2019, le 6 juillet prochain à Bruxelles. Le directeur sportif de l'équipe Ineos Dave Brailsford a officialisé l'information, révélant que son leader se trouvait dans « un état très sérieux » et « avait du mal à parler » après être « entré dans un mur. » Un terrible coup de massue pour le coéquipier de Geraint Thomas qui avait décidé, au même titre que le Gallois, de faire l'impasse sur le Giro, lui qui était pourtant le vainqueur sortant, précisément pour mettre tous les atouts de son côté dans sa quête d'une cinquième couronne sur les routes chères à Christian Prudhomme. Cette chute survenue mercredi en pleine reconnaissance du tracé de la 8eme étape et qui a occasionné de multiples fractures vient faire voler en éclat toutes les ambitions de cinquième sacre d'un Froome bien décidé à renouer sur le succès à Paris. Ce ne sera pas pour cette année. Ce Tour de France 2019 débute sur un séisme.

Brailsford : « Trop tôt pour connaître l'organisation pour le Tour »

Interrogé par L'Equipe quelques heures après la chute de son leader, le manager de l'équipe Ineos Dave Brailsford a évoqué le prochain Tour de France, sans donner trop de précision : « On met du temps à préparer une course comme le Tour et tout peut s'effondrer rapidement sur une chute comme celle-là. Mon rôle de manager va être maintenant de remobiliser l'équipe, c'est un traumatisme émotionnel pour le reste du groupe, je vais devoir leur parler ce soir. C'est encore trop tôt pour savoir comment on va s'organiser pour le Tour, entre Geraint et Egan. Le plus important, c'est que Chris soit dans les meilleures conditions médicales possible pour s'en sortir. C'est beaucoup trop tôt pour envisager une possible fin de carrière pour lui. L'une des principales forces de cette équipe est notre capacité à endurer ensemble les moments difficiles et nous ferons tout ce qui est possible pour supporter Chris et sa famille. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.