Tour de France : Bardet ne sera pas là en 2020 !

Tour de France : Bardet ne sera pas là en 2020 !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 13 novembre 2019 à 10h05

Pour la première fois depuis 2013, Romain Bardet (29 ans) ne s'alignera pas au départ du Tour de France, l'année prochaine. Le leader de l'équipe AG2R-La Mondiale, deuxième de la Grande Boucle 2016 et troisième l'année suivante, a annoncé ce mercredi matin devant la presse qu'il disputerait le Tour d'Italie pour la première fois de sa carrière et souhaitait se concentrer sur les Jeux de Tokyo ainsi que les Mondiaux.

Pas de Grande Boucle pour Romain Bardet ! Pour la première fois depuis 2013, le Brioudais ne sera pas de la partie lors du Tour de France, l'année prochaine. Le champion français de 29 ans a annoncé ce mercredi à Vaujany (où l'équipe AG2R-La Mondiale effectue sa reprise) en conférence de presse qu'il ne participerait pas au Tour 2020, mais disputerait en revanche pour la première fois de sa carrière le Tour d'Italie (9 au 31 mai). « Le Giro est une course que j'ai envie de découvrir et qui me fascine. Il est l'heure pour moi de m'ouvrir des perspectives sur d'autres grands tours. L'année 2020 est propice à ces découvertes. Je n'avais pas envie d'être un second rôle sur le Tour de France. Je ne veux pas aborder cette course autrement que comme un leader visant le général. Là, ça serait un pas en arrière », a expliqué le leader de l'équipe AG2R-La Mondiale, qui a donc décidé de privilégier l'année prochaine le Tour d'Italie en dépit des trois contre-la-montre au menu (« Il y aura beaucoup de chronos donc j'irai avec prudence. Mais on a un tracé qui s'annonce très difficile, surtout en troisième semaine avec des étapes qui me plaisent vraiment, très longues, avec parfois plus de 5000 mètres de dénivelé positif »), mais aussi la course sur route des Jeux Olympiques de Tokyo (25 juillet) et celle des Championnats du Monde sur route de Martigny, en Suisse (23 septembre), ainsi que la Vuelta (14 août au 6 septembre).

Latour, promu leader en l'absence de Bardet





« Le programme de Romain pour la saison 2020 a été construit de manière concertée et réfléchie par la direction sportive de l'équipe en tenant compte de ses aspirations, a embrayé Vincent Lavenu, présent aux côtés de son chef de file. On sait qu'il avec aborder l'année 2020 avec envie et détermination et qu'il sera une fois encore un acteur majeur et ambitieux du peloton tout au long de l'année ». Le directeur sportif de la formation française aurait pu également évoquer le pincement au coeur que l'Auvergnat deuxième du Tour 2016, troisième du Tour en 2017 et qui n'avait jamais manqué une seule édition depuis ses débuts sur l'épreuve, il y a six ans, ressentira inévitablement la saison prochaine quand ses équipiers prendront le départ de la Grande Boucle sans lui. Le meilleur grimpeur d'une dernière édition dont il était passé au travers (15eme, comme en 2013, son pire résultat) n'a d'ailleurs pas caché qu'il y avait déjà pensé au moment de décider de faire l'impasse. « Il n'a pas été simple de renoncer au Tour de France, qui est une course que j'aime profondément et qui m'a tant apporté, avoue l'intéressé dans un communiqué. Mais il était salutaire d'ouvrir une parenthèse dans la belle histoire qui me lie à cette course, pour mieux y revenir l'an prochain. » En attendant que Bardet revienne sur le Tour (probablement en 2021), l'équipe AG2R-La Mondiale remettra sa destinée entre les mains de Pierre Latour (26 ans). Le meilleur jeune du Tour 2018 pour sa deuxième participation (13eme du classement final) avait déclaré forfait cette année. L'ex-double champion de France du contre-la-montre sera naturellement propulsé leader en l'absence de l'habituel patron. Vincent Lavenu l'a annoncé officiellement lors de cette conférence de presse. « Il a toujours travaillé à 100 % pour les autres, il est temps pour lui d'être leader sur le Tour. On ne va pas lui mettre de pression particulière, pas lui mettre un classement à atteindre, mais il a une capacité mentale et physique d'aborder le Tour en tant que leader. Il a assez de détachement psychologique désormais et il fédère naturellement au travers de son état d d'esprit, de par sa gentillesse. » « Mais il faudra canaliser son énergie, puisqu'il en déborde, pour assumer ce rôle », prévient toutefois Lavenu, qui n'aura de toute façon pas d'autre choix avec l'impasse décidée par Romain Bardet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.