Tour de Catalogne (E1) : Roglic s'impose devant Evenepoel

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 20 mars 2023 à 17h53

La 1ere étape du Tour de Catalogne, ce lundi autour de Sant Feliu de Guixols, a vu l'un des immenses favoris Primoz Roglic s'imposer devant le champion du monde Remco Evenepoel à l'issue d'un sprint massif en montée. Le Slovène en est déjà à cinq victoires cette saison.

Primoz Roglic qui devance Remco Evenepoel lors de la 1ere étape. Le Tour de Catalogne pouvait difficilement imaginer meilleurs débuts. Immense favori pour la victoire finale après sa démonstration de force lors de Tirreno-Adriatico il y a quelques jours mais également favori de cette première arrivée, jugée en sommet à l'issue d'un long faux-plat montant dans les rues de Sant Feliu de Guixols, le Slovène n'a pas failli à sa réputation. Et ce malgré la concurrence d'Evenepoel, autre prétendant majeur à la victoire sur ce rendez-vous figurant au calendrier World Tour. Comme attendu, en dépit des quatre ascensions figurant au programme du jour et donnant le droit de rêver à d'éventuels échappées (celle du jour, composée de cinq fuyards, n'est pas allée au bout, le peloton ayant repris les quatre coureurs rescapés, dont le Néerlandais Jetse Bol, premier meilleur grimpeur de cette édition) la victoire dans cette 1ere étape s'est décidée sur un sprint massif.

Quatre secondes d'avance au général pour Roglic

En montée, Roglic s'est montré le plus rapide. L'explication (dans la foulée d'une chute ayant envoyé au sol Michael Storer, représentant de l'équipe Groupama-FDJ, Dario Cataldo et le Français Anthony Delaplace), entre le vainqueur du dernier Critérium du Dauphiné et le jeune champion du monde belge vainqueur de la Vuelta l'année dernière a répondu aux attentes. Et sans surprise, même si le leader de l'équipe Soudal-Quick Step a beaucoup progressé sur les sprints et est revenu très fort dans les roues du triple lauréat du Tour d'Espagne, le premier vainqueur est le héros de Tirreno-Adriatico. Roglicn qui totalise désormais cinq victoires en... huit jours de course, est aussi le premier leader de ce Tour de Catalogne qu'il n'a encore jamais remporté mais qu'il espère ajouter à son palmarès dès ce mois de mars. Et cela ne pouvait mieux démarrer pour le compatriote de Tadej Pogacar, qui relègue Evenepoel à quatre secondes au prix des bonifications. Le Néerlandais Ide Schelling (Bora-Hansgrohe), 3eme lundi, suit à 6 secondes. Romain Bardet (DSM), 11eme, accuse déjà 10 secondes de retard au général.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.