Thibaut Pinot "rêve encore"

Thibaut Pinot "rêve encore"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 04 janvier 2022 à 13h28

A 31 ans, Thibaut Pinot espère enfin avoir laissé ses soucis derrière lui et va démarrer cette nouvelle saison avec ambition, même si le monde du vélo lui pèse de plus en plus.



Après une saison 2020 galère, qu'il avait dû écourter après sa chute et sa blessure au dos lors de la première étape du Tour de France, Thibaut Pinot a vécu un exercice 2021 encore plus compliquée, et a même failli arrêter le vélo. Mais il a finalement décidé de repartir, et attend désormais "de pouvoir refaire mal aux autres. J'ai de la frustration en moi de ne pas avoir pu exploiter ce que j'avais sous le capot ces deux dernières années. J'espère pouvoir être enfin libéré. Faire mal et lever les bras", déclare le coureur de 31 ans de la Groupama-FDJ dans un long entretien accordé à Ouest-France.

Le maillot jaune "trop grand"

S'il évoque beaucoup sa frustration, Pinot assure qu'il "rêve encore. Après... Quand je suis passé pro, je m'étais fait une liste d'objectifs. Je les ai presque tous remplis : je voulais être champion de France, gagner sur les trois grands tours, gagner le Lombardie, et... porter le maillot rose du Giro. C'est le seul truc qui me manque. Le maillot jaune, c'est... Je reste dans le réel, en fait. Le maillot jaune du Tour de France a toujours été, pour moi gamin, quelque chose de trop grand. Donc j'ai toujours rêvé de porter le maillot rose."

"J'ai du mal à prendre sur moi"

Ce qui est certain, c'est que le monde du cyclisme lui pèse de plus en plus. "J'ai du mal à prendre sur moi", reconnaît celui qui se dit "toujours aussi chiant". "Par exemple, ce stade d'équipe à Calpe a été assez pénible. Il y a beaucoup d'à-côtés, de réseaux sociaux, de sollicitations. Quand j'ai commencé en 2010, le vélo était plus sympa et plus rigolo." Et pour l'après-vélo, qu'il imagine dans sa ferme avec ses animaux, ce grand fan du PSG aimerait aussi voyager et "chanter le plus souvent possible dans le virage Auteuil du Parc des Princes", où il a ses habitudes. Même si son principal souhait est surtout "qu'on (le) laisse tranquille"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.