Terrorisme : des mesures de sécurité inédites sur le Tour des Flandres

Terrorisme : des mesures de sécurité inédites sur le Tour des Flandres

6Medias, publié le mardi 28 mars 2017 à 20h10

C'est une course mythique et l'un des deux temps forts, avec Paris-Roubaix, des classiques flandriennes de printemps.



Le Tour des Flandres cycliste, dimanche 2 avril, va être placé sous le signe d'une sécurité particulièrement renforcée.

Un peu plus d'un an après les attentats de Bruxelles, qui ont fait 32 morts et plus de 300 blessés, la direction de la course a décidé de ne pas prendre le moindre risque. Selon l'agence de presse Belga, des blocs de bétons et différents obstacles vont être installés aux abords du parcours, qui emmènera les coureurs d'Anvers à Audenarde sur près de 260 kilomètres. Une façon de réduire les risques d'attaques par un véhicule, alors que des centaines de milliers de spectateurs sont attendus au bord de la route. Les effectifs de police seront augmentés avec près de 600 agents mobilisés, et les contrôles des spectateurs feront l'objet d'un soin particulier. Le port d'un sac à dos sera également interdit dans 17 zones de sécurité définies avant la course, qu'aucun drone ne pourra d'ailleurs survoler. Le niveau de menace terroriste en Belgique est actuellement à 3, sur une échelle de 4.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Terrorisme : des mesures de sécurité inédites sur le Tour des Flandres
  • ilgaro 16,réflexion d'un nul à c....;encore un sportif en charentaises,la kronenbourg à la main et allongé dans un canapé pourri.

  • ils ont qu'a prendre plus de dopage ils iront plus vite

    l'abus de certaines substances est dangereux pour la santé, attention à vous avant de vous préoccuper des cyclistes!!

  • Ces mesures, malheureusement, sont en l'état actuel des choses, quasi obligatoires afin d'assurer une sécurité "correcte" du public tout au long de la course, une des plus suivies en Belgique... (L'équivalent de notre Paris - Roubaix)
    Sans faire de la paranoïa et sans donner raison aux djihadistes, ces décisions paraissent empreintes de bon sens et de prudence.

  • il ne fallait pas les laisser rentre r sur notre territoire

    certains sont nés sur notre territoire.Les piqués a la naissance c'est mieux lol.

    A coura, c'est surtout toi qu'il faut piquer. Pour plus de sécurité il faut aussi te castrer. Pauvre tâche.

  • ça s'appelle de la prévention car le risque existe toujours, n'importe quand, n'importe où - mais ça ne fait que déplacer le problème car les terrrristes ont l'avanbtage de la surprise et de frapopoer où on ne les attend pas. i