Soudal-Quick Step : Moscon clôt le Mercato

Soudal-Quick Step : Moscon clôt le Mercato©panoramic, Media365

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le jeudi 09 novembre 2023 à 12h48

L'équipe belge Soudal-Quick Step a trouvé son 27eme et dernier coureur pour la saison 2024, en la personne de Gianni Moscon, qui espère relancer sa carrière après deux années difficiles chez Astana Qazakstan.


"La 27eme place est prise depuis ce week-end. Je vais garder pour moi le nom de ce coureur pendant encore un petit moment car je ne sais pas s'il a déjà communiqué sur le sujet avec son équipe actuelle" expliquait le patron de l'équipe Soudal-Quick Step Patrick Lefevere mercredi au média belge Sporza. Le mystère est désormais levé ! C'est en effet l'Italien Gianni Moscon qui a été recruté par la formation belge et qui devient donc le 27eme et coureur de l'équipe pour la saison 2024. Soudal-Quick Step obéit donc désormais aux règles de l'Union cycliste internationale, dont le règlement stipule que les équipes World Tour doivent compter 27 coureurs professionnels. "J'avais échappé au fait que tous les agents ont la possibilité de voir sur un site internet qu'il nous manquait encore un coureur. J'ai donc été bombardé de messages ces dernières semaines", avait affirmé Lefevere, qui a vu nombre de ses coureurs partir à l'intersaison, comme Fabio Jakobsen, Rémi Cavagna, Michael Morkov ou Florian Sénéchal. Le 27eme homme se nomme donc Gianni Moscon qui, à 29 ans, va connaitre sa troisième équipe après Sky/Ineos (2016-2021) et Astana Qazasktan, où il a vécu deux saisons bien ternes, sans la moindre victoire, alors qu'il en avait cumulé onze avec la formation britannique. Il faut dire qu'il a été touché par un covid long l'année dernière et a bien du mal à s'en remettre.

Moscon, un coureur controversé

Au sein de l'équipe belge, il devrait avoir un rôle prépondérant lors des classiques, et pourrait aussi être un équipier précieux pour Remco Evenepoel, qui devrait prendre part à son premier Tour de France. "Soudal Quick-Step est l'une des plus grandes équipes au monde, j'ai pu voir que lorsque je courais contre cette équipe dans les classiques, c'était toujours l'équipe à surveiller, l'équipe qui était au bon endroit, au bon moment et rendait la course difficile, affirme Gianni Moscon sur le site de sa nouvelle équipe. C'était l'un de mes objectifs lorsque je suis devenu professionnel de rouler un jour pour Soudal Quick-Step et je suis ravi que cela se produise la saison prochaine. Venir ici après deux années difficiles de ma carrière signifie beaucoup pour moi et je tiens à remercier tout le monde de m'avoir fait confiance. J'adore les Classiques, j'aime la façon dont cette équipe court et j'ai hâte de faire partie de ce groupe. Je donne toujours le meilleur de moi-même et je m'engage dans ce que je fais sur le vélo, et savoir que je ferai partie du Wolfpack me rend très excité. » Après un début de carrière marqué par les controverses (insulte raciste contre Kévin Reza, déclassement après s'être accroché à une voiture, accusation d'avoir fait chuter volontairement Sébastien Reichenbach, expulsion du Tour de France après avoir tenté de frapper Elie Gesbert, jet de vélo au visage de Jens Debusschere) et deux années sans relief, Gianni Moscon parviendra-t-il à se relancer au sein du Wolfpack ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.