Soudal-Quick Step : Alaphilippe bientôt au chômage ?

Soudal-Quick Step : Alaphilippe bientôt au chômage ?©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 02 octobre 2023 à 13h42

Avec la perspective de la fusion entre Jumbo-Visma et Soudal-Quick Step qui a tout de l'absorption de l'équipe belge par la formation néerlandaise, Julian Alaphilippe pourrait se retrouver sans employeur la saison prochaine. Toutefois, sa situation pourrait intéresser quelques équipes, dont TotalEnergies.


Julian Alaphilippe (31 ans) bientôt au chômage ? Le puncheur français de l'équipe Soudal-Quick Step pourrait faire partie des grands perdants de la fusion qui s'annonce et se retrouver sans employeur à l'aube de la nouvelle saison. Si, sur le papier, la fusion entre Jumbo-Visma et Soudal-Quick Step qui semble se profiler presque indubitablement plus les jours passent (NDLR : L'UCI a même été prévenue et une réunion pourrait très vite entériner cette fusion) ne promet rien de bien inquiétant à Alaphilippe et ses actuels équipiers, si ce n'est le risque de se retrouver en concurrence avec les coureurs de Jumbo-Visma, en réalité, elle a tout d'une absorption de l'équipe belge (Patrick Lefevere pourrait vendre ses parts à Richard Plugge) par la grosse armada néerlandaise chère à Jonas Vingegaard mais bientôt plus à Primoz Roglic. Ce qui signifierait que le double champion du monde se retrouverait subitement sur le carreau, au même titre que l'actuel porteur du maillot arc-en-ciel Remco Evenepoel, Fabio Jakobsen ou qu'un autre Français Rémi Cavagna, lui aussi grandement menacé (NDLR : Florian Sénéchal, dans le même cas, a déjà trouvé preneur, au sein de l'équipe Arkéa-Samsic). Alaphilippe n'a pas caché son inquiétude, ce lundi au départ de la Copa Bernocchi. "On ne sait pas grand chose, c'est un peu compliqué dans la tête de tout le monde", explique-t-il, au micro d'Eurosport.

Bernaudeau (TotalEnergies) : "Si le téléphone sonne pour Julian..."

"On essaye de rester concentré sur ce qu'on a à faire, sur la course. Mais on espère que la situation va se débloquer, qu'on aura des nouvelles, parce que c'est un peu chiant", a confié pour Eurosport le triple vainqueur de la Flèche Wallonne, conscient néanmoins de la sauce à laquelle il risque de se faire manger, avec la disparition de Soudal-Quick Step au profit d'une équipe Jumbo-Visma toujours plus monstrueuse. "C'est triste, c'est une équipe qui est dans le cœur du cyclisme depuis de nombreuses années, avec une histoire derrière." "On n'en est pas encore là, on ne va pas pleurer (on attend de bonnes nouvelles)", s'est toutefois vite repris l'intéressé, sans donner le sentiment de trop y croire pour autant. Une chose est sûre : Alaphilippe au chômage, au-delà de faire beaucoup parler, cela devrait intéresser beaucoup de monde. Le Parisien croit savoir que TotalEnergies est déjà sur le coup. Et si Jean-René Bernaudeau n'imaginait pas "donné un centime à Lefevere" il y a quelques mois alors qu'il réfléchissait déjà à la possibilité d'enrôler "Alapfpolak", la donne serait complètement différente cette fois. Même si pour le moment, le dirigeant vendéen, interrogé dans le quotidien, préfère ne pas s'emballer. "Si le téléphone sonne pour parler de Julian, je verrai à ce moment-là".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.