Sky : Aucun souci dans la préparation de Froome, selon Portal

Sky : Aucun souci dans la préparation de Froome, selon Portal©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 21 avril 2018 à 12h49

Le directeur sportif de l'équipe Sky, Nicolas Portal, a fait le point sur la préparation du doublé Giro-Tour de France que Chris Froome veut faire, et il n'est pas inquiet.

Il était celui que tout le monde épiait, celui sur lequel l’attention était maximale cette semaine lors des cinq étapes du Tour des Alpes. De retour à la compétition malgré l’affaire du contrôle « anormal » qui est au-dessus de sa tête depuis fin 2017, Chris Froome a terminé l’épreuve à la quatrième place au classement général à 16 secondes de Thibaut Pinot mais, pour le Britannique et son équipe Sky, l’essentiel était ailleurs. A entendre son directeur sportif, le Français Nicolas Portal, tout s’est passé comme prévu. « Je pense qu’il est exactement où l’équipe attend qu’il soit. Il a le Giro qui arrive mais il veut également être performant sur le Tour de France, rappelle l’ancien coureur dans un entretien accordé à Cyclingnews en marge de la dernière étape du Tour des Alpes. Quand vous devez enchaîner le Giro et le Tour, c’est vraiment difficile de tout préparer. » Si Chris Froome ne s’est pas montré trop à son avantage mais a bien suivi, ce serait pour se ménager au mieux face aux objectifs qui sont ceux du Britannique. « Vous ne voulez pas trop forcer trop tôt car, alors, vous pouvez être en forme sur le Giro et passer à côté du Tour de France, assure Nicolas Portal. C’est quelque chose d’assez difficile et je pense qu’il est dans la forme qu’il faut en ce moment. »

Elissonde avec Froome sur le Giro ?

Si Chris Froome était le leader incontesté de l’équipe Sky sur le Tour des Alpes, un autre coureur de la formation britannique a crevé l’écran sur les routes italiennes et autrichiennes, le Français Kenny Elissonde. Souvent le dernier au soutien de son leader, l’ancien coureur de la formation FDJ pourrait avoir convaincu ses dirigeants de l’engager sur le Giro. « Dès le début, nous avons cru en lui, c’est pour cela que nous voulions qu’il rejoigne l’équipe. Il a besoin d’apprendre comment nous nous entraînons, comment nous courons et, parfois, il faut un peu de temps pour s’adapter, assure Nicolas Portal. Il est désormais simplement parfait. Il est comme une fleur en train d’éclore et c’est le moment idéal pour ça. Une sélection doit être faite et il s’est donné un bon nombre de points, j’en suis heureux pour lui. Il a été un élément clé lors de la première étape puis le jour suivant et encore le jour suivant. Il a soutenu Chris Froome tous les jours. Il est donc solide. C’est aussi sympathique d’avoir un coureur français qui se débrouille bien dans l’équipe. »

Plus de préparation pour le Tour après le Giro

En 2018, et malgré l’affaire qui l’entoure, Chris Froome souhaite doubler Tour d’Italie et Tour de France. Et, à cette fin, le calendrier de la saison 2018 pourrait être un avantage pour le leader de la formation Sky. Alors que, de manière ordinaire, il y a à peine quatre semaines entre la fin du Giro et le début du Tour, les changements de date des deux épreuves font qu’il y aura six semaines pleines entre les deux événements. Un temps de préparation supplémentaire dont Chris Froome devrait faire bon usage. « C’est une bonne coïncidence d’avoir deux semaines de plus entre le Giro et le Tour. Il peut se reposer un peu plus et, juste après l’arrivée du Giro, il pourra aller dans un endroit calme avec un bon environnement pour essayer de récupérer tranquillement, résume Nicolas Portal. Puis, après deux ou trois semaines de repos, il pourra commencer à travailler dur en vue du Tour de France. » Reste à voir si ASO fera contre mauvaise fortune bon cœur et acceptera sur son épreuve reine un coureur qui est sous le coup d’une procédure disciplinaire antidopage de la part de l’UCI.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU