Route d'Occitanie : Pour Dylan van Baarle, le non-respect du protocole sanitaire ne passe pas

Route d'Occitanie : Pour Dylan van Baarle, le non-respect du protocole sanitaire ne passe pas©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 03 août 2020 à 12h55

Présent sur la Route d'Occitanie avec l'équipe Ineos, le Néerlandais Dylan van Baarle a critiqué l'application du protocole sanitaire lors de l'épreuve. Son équipe n'a pas porté la moindre réclamation.

A un mois du Tour de France, la Route d'Occitanie est un véritable test. Mais les coureurs ne sont pas les seuls mis à l'épreuve durant les quatre jours de compétition, le protocole sanitaire mis en place selon les préconisations de l'Union Cycliste Internationale l'est aussi. Et, après les deux premières étapes, les premières critiques se sont faites jour. Interrogé par la radio néerlandaise NPO Radio 1, le coureur de la formation Ineos Dylan van Baarle est revenu sur l'application de ce protocole durant la course. « C'était étrange, a confié ce dernier après l'arrivée de la deuxième étape de l'épreuve, remportée ce dimanche au sprint par Sonny Colbrelli. Nos soignants font tout ce qu'ils peuvent pour s'assurer que nous ayons des masques, tandis que les gens sont toujours là à essayer de retirer le bidon de votre vélo. »

Van Baarle parle de « laxisme », Ineos n'a rien réclamé

Pour le coureur néerlandais, le respect des règles sanitaires qu'imposent la situation actuelle avec le coronavirus n'est pas forcément une priorité pour tout le monde. « Je pense que les restrictions sur cette course sont assez laxistes, ajoute Dylan van Baarle lors de cet entretien. J'ai également été surpris par le nombre de personnes qui se trouvaient au bord de la route sans masque, aussi. » Des critiques qui interviennent alors qu'une « bulle » a bien été mise en place autour des coureurs, un protocole qui sera également en place sur le Tour de France qui démarre le 29 août prochain à Nice. « Si c'est comme ça au Tour de France, les choses vont être très compliquées », ajoute le Néerlandais, visiblement pas convaincu. En marge de cet entretien, la radio néerlandaise NPO Radio 1 a laissé entendre que la formation Ineos pourrait porter réclamation auprès de l'UCI sur ce sujet mais, selon une information de La Flamme Rouge, aucune procédure n'a été lancée par la formation britannique alors que la Route d'Occitanie va vivre ce lundi son étape reine avec trois cols pyrénéens dont l'arrivée au sommet du Col de Beyrède.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.