RideLondon-Surrey Classic : Viviani a résisté au retour de Bennett pour s'imposer

RideLondon-Surrey Classic : Viviani a résisté au retour de Bennett pour s'imposer©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 04 août 2019 à 19h35

Malgré une chute massive qui a désorganisé le peloton, Elia Viviani a su convertir le travail de ses coéquipiers en victoire à l'arrivée de la RideLondon-Surrey Classic.

Elia Viviani ne va pas partir en mauvais termes de l'équipe Deceuninck-Quick Step, lui qui est annoncé du côté de Cofidis en 2020. Dans un sprint perturbé dans sa préparation par une chute à deux kilomètres de l'arrivée, l'Italien a su se montrer le plus fort sur « The Mall », l'avenue tracée devant Buckingham Palace, pour offrir un deuxième succès en deux jours à la formation belge après Remco Evenepoel sur la Clasica San Sebastian. Pour célébrer l'héritage des Jeux Olympiques de Londres, le peloton de l'UCI World Tour avait rendez-vous dans les rues de la capitale britannique pour la RideLondon-Surrey. Une épreuve qui a vu son format réduit à 169km au travers de Londres et du Surrey avec un parcours vallonné et marqué par l'ascension multiple de Box Hill. Devant son public, Alex Dowsett a été le premier attaquant du jour et a pu former l'échappée du jour avec Stan Dewulf et Pascal Eenkhoorn. Ce trio a pu prendre jusqu'à 3'30'' d'avance alors que plusieurs contres, d'abord avec Julien Vermote puis avec un duo formé par le premier maillot jaune du Tour de France 2019 Mike Teunissen et Casper Pedersen, ont échoué. Les équipes de sprinteurs ont rapidement pris le contrôle du peloton.

Viviani, une victoire comme un « Au revoir »

Les formation Sunweb et Bora-Hansgrohe ont, notamment, haussé le ton dans la partie la plus vallonnée du parcours pour mettre en difficulté Caleb Ewan. Le triple vainqueur d'étape sur la Grande Boucle n'a pas résisté à ce traitement de choc et a été décroché du peloton, ne lui permettant pas de venir jouer la victoire. L'échappée, de son côté, s'est délitée dans le final car Alex Dowsett a coupé son effort après la dernière difficulté, étant assuré de remporter le prix du meilleur grimpeur. Pascal Eenkhoorn a été repris à 22km de l'arrivée alors que Stan Dewulf a pu pousser jusqu'à 14km du but. Dès lors, la cause était entendue et un sprint massif allait avoir lieu sur « The Mall ». Les équipes de sprinteurs se sont alors battues pour avoir la meilleure place mais, à deux kilomètres de l'arrivée, une chute massive a désorganisé le peloton. Cela n'a pas déconcentré la formation Deceuninck-Quick Step qui, grâce à Michael Morkov, a pu mettre en orbite Elia Viviani. L'Italien a alors résisté au retour de Sam Bennett, qui va le remplacer au sein de la formation belge la saison prochaine, pour lever les bras en vainqueur là où Alexandre Vinokourov a été sacré champion olympique en 2012. N'ayant pas coupé son effort, le Danois de la formation Deceuninck-Quick Step prend la troisième place.

CYCLISME / RIDELONDON-SURREY CLASSIC
Classement final (169km) - Dimanche 4 août 2019
1- Elia Viviani (ITA/Deceuninck-Quick Step) en 3h46'16''
2- Sam Bennett (IRL/Bora-Hansgrohe) mt
3- Michael Morkov (DAN/Deceuninck-Quick Step) mt
4- Jasper Stuyven (BEL/Trek-Segafredo) mt
5- Amund Grondahl Jansen (NOR/Jumbo-Visma) mt
6- Giacomo Nizzolo (ITA/Dimension Data) mt
7- Alexander Kristoff (NOR/UAE Team Emirates) mt
8- Oliver Naesen (BEL/AG2R-La Mondiale) mt
9- Jasper de Buyst (BEL/Lotto-Soudal) mt
10- Ethan Hayter (GBR/Grande-Bretagne) mt
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.