Quick-Step Alpha Vinyl : Lefevere ironise sur la volonté d'Ineos de recruter Evenepoel

Quick-Step Alpha Vinyl : Lefevere ironise sur la volonté d'Ineos de recruter Evenepoel©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 15 octobre 2022 à 12h35

Sous contrat avec Quick-Step Apha Vinyl jusqu'en 2026, Remco Evenepoel est pourtant convoité par Ineos Grenadiers, prêt à lui offrir beaucoup d'argent. Mais le patron de l'équipe belge ne compte pas lâcher son prodige.


Ce sont des chiffres qu'on entend habituellement plus dans le football, ou en NBA, mais Ineos Grenadiers serait prêt à faire sauter la banque pour s'attacher les services de la nouvelle star du cyclisme mondial, Remco Evenepoel, champion du monde et vainqueur de la Vuelta à 22 ans. Le Belge est sous contrat avec Quick-Step Alpha Vinyl jusqu'à la fin de la saison 2026, et selon La Gazzetta dello Sport, la formation britannique, qui pourra compter sur des coureurs vainqueurs de Grands Tours en 2023 comme Egan Bernal, Geraint Thomas et Tao Geoghegan Hart, mais aussi sur le grand espoir espagnol Carlos Rodriguez, aurait transmis une offre de 15 à 20 millions d'euros à Evenepoel pour qu'il casse son contrat actuel, plus une offre de salaire de 40 à 50 millions pour un contrat de plusieurs années. Du jamais vu en termes de chiffres, mais le patron de la formation belge, Patrick Lefevere, ne compte pas lâcher son prodige, comme il l'a confié à Cycling News : « Est-ce que j'ai l'air stupide ? Les gens pensent parfois que je suis stupide mais si je fais un contrat de cinq ans, tout est dedans, pour chaque scénario. J'ai signé Remco en février 2021 jusqu'en 2026. La seule chose que j'ai à faire est de le payer. Je ne suis pas comme certains de mes collègues, d'abord ils signent des coureurs et ensuite ils vont chercher de l'argent pour les sponsors. Je suis comptable, vous savez. D'abord je trouve l'argent et ensuite je signe des coureurs. »

Lefevere : "Ineos était en retard quand il était junior, maintenant ils sont encore en retard" 

Le fantasque manager belge rappelle que le cyclisme ne fonctionne pas comme le football, et tacle les dirigeants d'Ineos Grenadiers : « Je regrette de ne pas être dans le football, car je serais un homme riche. S'il y avait un système de transferts dans le cyclisme, je serais l'une des personnes les plus heureuses de ce sport. J'ai eu Pozzato, Cancellara, puis plus tard Enric Mas quand il était jeune, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Ils ont tous été dans ma équipes et j'aurais pu les revendre pour une fortune. C'est une tactique facile d'Ineos Grenadiers de venir et de dire : " Vous payez deux, mais nous pouvons payer six." Mais ce n'est pas comme ça que ça marche. C'est normal, ils courent après Remco depuis des années. Ils étaient en retard quand il était junior, maintenant ils sont encore en retard. Je sais que certains coureurs vont là-bas et ne livrent peut-être pas ce qui était attendu, alors ils essaient de sauver la mise. » Sauf retournement de situation, Remco Evenepoel devrait bel et bien porter le maillot bleu et blanc pour les six prochaines saisons. Et Ineos (comme toutes les autres équipes) pourra s'en mordre les doigts de ne pas l'avoir repéré plus tôt...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.