Piste - Ch. Europe : Grondin surpris, Landerneau savoure

Piste - Ch. Europe : Grondin surpris, Landerneau savoure©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 15 août 2022 à 23h39

Les titres européens n'ont pas tout à fait été acquis de la même manière lundi pour Donovan Grondin et Melvin Landerneau. Le premier ne savait même pas qu'il avait gagné, alors que le deuxième a pu profiter de manière un peu plus progressive.



Nouvelle journée de grand soleil pour le cyclisme sur piste français, avec deux médailles d'or pour Melvyn Landerneau en vitesse et Donovan Grondin sur l'omnium (course aux points). Ce dernier n'y croyait tout simplement pas (interrogé sur France 3) : "Je pensais juste avoir une médaille. Et puis, au bord de la piste, le coach me dit qu'on attend car j'ai fini deuxième du dernier sprint... Moi, je pensais juste faire deuxième ou troisième. Ce titre me surprend moi-même, je ne savais pas que j'avais gagné." Champion du monde du scratch la saison passée à Roubaix, c'est donc le deuxième sacre majeur en moins d'un an pour le coureur Arkea Samsic, champion de France juniors sur route en 2018 - et qui a aussi été médaillé de bronze olympique à Tokyo sur l'américaine, avec Benjamin Thomas.

Pour Landerneau, récompensé donc un peu plus tôt sur la vitesse, cette médaille d'or aussi "représente beaucoup" : "J'attendais depuis longtemps, je suis passé par des moments difficiles, des blessures... J'ai dû retourner travailler très fort pour revenir à ce niveau. Le travail et le sérieux paient, après de longs mois passés à m'entraîner seul. Je savais que si je faisais ça, ce n'était pas pour revenir à moitié, mais pour vivre des moments comme ça." Déjà titré en équipe trois jours plus tôt, le coureur martiniquais a vraiment commencé cette saison cette spécialité de la vitesse, sur laquelle il explique avoir beaucoup appris sur soi-même, "sur la gestion des efforts, de la piste et des trajectoires" : "C'est complet, il faut vraiment avoir toutes les qualités." Et de donner rendez-vous, avant même les Mondiaux et bien sûr Paris 2024, sur le keirin dès mardi avec Sébastien Vigier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.