" Pas de miracle " pour B&B Hotels

" Pas de miracle " pour B&B Hotels©Media365
A lire aussi

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mercredi 07 décembre 2022 à 15h27

Après avoir libéré tous ses coureurs de leur contrat et abandonné l'idée de lancer une équipe féminine, le manager de BB Hôtels Jérôme Pineau a annoncé à ses coureurs que l'équipe ne repartirait pas non plus en deuxième division.


A moins d'un improbable retournement de situation, on ne verra pas les maillots bleu turquoise de BB Hôtels dans les pelotons la saison prochaine, ni dans l'élite, ni en deuxième division, ni nulle part... Jérôme Pineau, le manager de la formation française, a réuni ses coureurs pendant deux heures par visio-conférence ce mercredi, et leur a fait savoir que l'équipe ne repartirait pas. Il y a une semaine, il avait déjà dit à son groupe de 22 coureurs, qu'il les libérait de leur contrat. Et ce mardi, Le Télégramme révélait que le projet de création d'équipe féminine était abandonné. « On peut vous dire que Seb (son frère, ndlr) et moi avons fait de notre mieux pour sauver notre équipe mais malheureusement nous n'y sommes pas parvenus. Nous n'abandonnons pas comme ça, mais il n'y aura pas de miracle. Nous cherchons actuellement désespérément à sauver ce qui est récupérable et à trouver des solutions de repli pour chacun d'entre vous », a écrit Pineau mardi soir dans un message Whatsapp que CyclingNews s'est procuré.

Et maintenant, rebondir...

Lancée en 2018, BB Hôtels n'aura donc vécu que cinq ans dans les pelotons et décroché 36 victoires, la plupart grâce à Bryan Coquard durant les premières années. Cette saison, ce sont Alan Boileau (Tour du Rwanda), Quentin Jauregui, Victor Koretzky (Alpes Isère Tour), Franck Bonnamour (La Polynormande) et Axel Laurance (Tour de Croatie) qui ont levé les bras avec le maillot bleu turquoise. Tous les coureurs vont désormais devoir trouver un nouvel employeur, alors que l'effectif de la plupart des équipes est déjà complet. Koretzky a toutefois déjà signé chez Bora-Hansgrohe. Pierre Rolland pourrait quant à lui retourner chez TotalEnergies (ex-Europcar), tout comme Franck Bonnamour, alors qu'Axel Laurance, grand espoir du cyclisme breton, pourrait rebondir chez Ineos Grenadiers ou Soudal Quick-Step. Mais rien ne dit que  22 coureurs de BB Hôtels retrouveront une équipe en 2023...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.