Paris-Tours - Terpstra : " Plus du cyclo-cross que de la route "

Paris-Tours - Terpstra : " Plus du cyclo-cross que de la route "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 07 octobre 2018 à 21h46

Deuxième dimanche pour sa dernière apparition sous le maillot de l'équipe Quick-Step de la nouvelle formule de Paris-Tours, Niki Terpstra regrettait déjà le format précédent de la plus ancienne classique française. De son côté, le Française Benoît Cosnefroy (AG2R-La Mondiale), recadré pendant toute l'échappée par le Néerlandais, assurait qu'il n'avait pas pu donner davantage dans le final.

En modifiant le parcours de Paris-Tours, ajoutant notamment neuf chemins de vignes non goudronnés qui ont fait beaucoup de dégâts dimanche et lui ont valu beaucoup de protestations, Thierry Gouvenou s'est fait beaucoup d'ennemis. Et en premier lieu Niki Terpstra. Deuxième derrière Sören Kragh Andersen de ce Paris-Tours new-look, le Néerlandais semblait d'ailleurs déjà nostalgique après l'arrivée de la mouture précédente, lui qui disputait à cette occasion sa dernière course sous les couleurs de l'équipe Quick-Step, avant de migrer vers la France et la Direct Energie. "J'ai toujours aimé Paris-Tours, surtout l'ancien parcours, parce que je pense que ce nouveau parcours se rapproche plus du cyclo-cross que de la route. Il fallait être chanceux pour ne pas crever", déplorait Terpstra, très remonté contre l'un de ses deux camarades d'échappée Benoît Cosnefroy.

Cosnefroy : "Je ne pouvais pas faire mieux"


Le vainqueur du dernier Tour des Flandres n'avait d'ailleurs pas hésité à recadrer à plusieurs reprises le Français de la formation AG2R-La Mondiale, le prenant même en grippe dans le final au point de lui jeter un regard d'intimidation après l'avoir devancé pour le sprint pour la deuxième place. Après-coup, Cosnefroy affirmait pourtant qu'il avait tout donné, et ne pouvait pas faire plus, n'en déplaise à Terpstra. "Dans le final, j'étais à fond et je ne pouvais vraiment pas faire mieux. Les deux premiers étaient plus forts que moi et je ne pouvais rien faire de plus. Je n'ai vraiment aucun regret".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.