Paris-Roubaix : Pas de stupéfiants retrouvés dans le corps de Goolaerts

Paris-Roubaix : Pas de stupéfiants retrouvés dans le corps de Goolaerts©Media365

Sylvian Baudry, publié le mardi 03 juillet 2018 à 22h11

Les premiers examens toxicologiques réalisés sur le corps de Michael Goolaerts confirmeraient l'hypothèse d'un arrêt cardiaque soudain. Le cycliste belge, âgé de 23 ans, ne s'était jamais relevé après avoir chuté lourdement dans un secteur pavé lors de Paris-Roubaix, le 8 avril dernier.

Selon les déclarations faites à l'AFP ce mardi par Rémi Schwartz, le procureur de la République de Cambrai, « il n'y a pas d'alcool, il n'y a pas de stupéfiants et il n'y a pas de médicaments autres que ceux qui ont été utilisés lors de la réanimation ». Ces premières conclusions, avant des examens encore plus approfondis, confirment encore un peu plus la théorie d'un arrêt cardiaque soudain, qui aurait ainsi entraîné la mort du coureur de la Verandas Willems. Une hypothèse déjà émise dès la première autopsie.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU