Paris-Nice (E2) : Groenewegen remet ça !

Paris-Nice (E2) : Groenewegen remet ça !©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le lundi 11 mars 2019 à 17h10

Au terme d'une étape dantesque marquée par des rafales de vents causant chutes, cassures et bordures dans le peloton, Dylan Groenewegen a signé une deuxième victoire consécutive ce lundi depuis le début du Paris-Nice. Des débuts parfaits pour le Néerlandais.

Dans une étape marquée par de nombreuses bordures, cassures et chutes, Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) s'est imposé lundi pour la deuxième fois en autant d'étapes du Paris-Nice édition 2019. Le Néerlandais a, comme la veille, était mis en danger dans le sprint par Philippe Gilbert (Deceunink - Quick Step) et Ivan Garcia (Bahrein Merida). Mais, bien aidé par ses coéquipiers de la Jumbo-Visma qui l'ont porté jusqu'au terme de l'étape et un dernier groupe de six coureurs pour la victoire, Groenewegen signe son quatrième succès de la saison et conforte sa place de leader de la Course du Soleil. Une issue prévisible, au vu de son excellent début de saison, mais ne traduisant en rien le scénario d'une étape apocalyptique.

Loiret apocalyptique

Christian Prudhomme avait prévenu : "Les pièges seront partout dans les plaines du Loiret avec le vent." Et le directeur du Tour de France ne s'était pas trompé. Très rapidement, le vent s'est invité dans la partie et a fait exploser le peloton. Un premier groupe de 70 coureurs se détache alors, avant de connaître des fortunes diverses. Car les conséquences des rafales qui ont balayé le Loiret auront été multiples. Des chutes et abandons en premier lieu, dont ceux de Maxime Bouet (Arkéa-Samsic), Rigoberto Uran (Education First) mais aussi Warren Barguil (Arkea-Samsic), transporté à l'hôpital après avoir perdu conscience quelques instants. Le Breton souffre d'une double fracture de la deuxième cervicale mais ne devrait pas se faire opérer. Les nouvelles sont plutôt rassurantes pour le leader d'Arkea-Samsic qui sera transféré à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre dans la soirée pour des examens complémentaires.

Bernal au soutien de Kwiatkowski

Autres favoris, autres destins. Sous le panneau des 10km, une cinquantaine de coureurs font la course en tête. Mais sous l'impulsion des Sky et d'un Egan Bernal héroïque au service de Kwiatkowski, le groupe éclate à nouveau à 5km de l'arrivée pour laisser 6 coureurs se battre pour la victoire. Arnaud Démare (Groupama-FDJ), absent des débats finaux s'est toutefois consolé en emportant le sprint du groupe Bardet, cinq secondes après les leaders. En attendant, le véritable vainqueur du sprint reste lui, Groenewegen encore intouchable dans ce Paris-Nice.



CYCLISME / PARIS-NICE
Classement de la 2eme étape (Les Bréviaires - Bellegarde, 163,5km) - Lundi 11 mars 2019
1- Dylan Groenewegen (PBS/Jumbo-Visma) en 3h14'04
2- Ivan Garcia(ESP/Bahrein Merida) mt
3- Philippe Gilbert (BEL/Deceuninck - Quick Step) mt
4- Matteo Trentin (ITA/Mitchelton-Scott) mt
5- Michal Kwiatkowski (POL/Sky) mt
6- Luis Leon Sanchez (ESP/Astana) mt
7- Egan Bernal (COL/Sky) mt
8- Arnaud Demare (FRA/Groupama-FDJ) à 5''
9- André Greipel (ALL/Arkéa-Samsic)  à 5''
10- Mike Teunissen (PBS/Jumbo-Visma) à 5''
...

Classement général (après 2 étapes sur 8)
1- Dylan Groenewegen (PBS/Jumbo-Visma) en 6h31'19
2- Michal Kwiatkowski (POL/Sky) à 12"
3- Luis Leon Sanchez (ESP/Astana) à 13"
4- Philippe Gilbert (BEL/Deceuninck - Quick Step) à 16"
5- Egan Bernal (COL/Sky) à 19"
6- Matteo Trentin (ITA/Mitchelton-Scott) à 20"
7- Tony Gallopin (FRA/AG2R La Mondiale) à 22"
8-  Rudy Molard (FRA/Groupama - FDJ) à 23"
9- Romain Bardet (FRA/AG2R La Mondiale) à 23"
10- Oliver Naesen (ITA/AG2R La Mondiale) à 24"
11- Arnaud Demare (FRA/Groupama-FDJ) à 25"
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.