Paris-Nice : Cousin plus malin que Politt

Paris-Nice : Cousin plus malin que Politt©Media365

Matthieu Angosto, publié le jeudi 08 mars 2018 à 17h41

Jérôme Cousin a remporté la cinquième étape de Paris-Nice, devant l'Allemand Nils Politt. C'est la deuxième victoire de l'équipe Direct Energie sur la course française.

Au terme d'une étape spectaculaire, Jérôme Cousin remporte la deuxième victoire de l'équipe Direct Energie sur Paris-Nice. Le Français s'offre la cinquième étape, en déposant l'Allemand Nils Politt dans le dernier kilomètre. Le coureur de Katusha pourra se mordre les doigts, alors que son compagnon d'échappée a très peu coopéré durant les dix derniers kilomètres, pour finalement s'imposer en renard. Malgré une ultime tentative d'attaque à 1,6 km de la ligne, Politt n'avait plus les jambes pour contrer Cousin dans la dernière ligne droite. Le Français en profite pour s'emparer du maillot de meilleur grimpeur. Avec une avance de moins d'une minute à dix kilomètres de l'arrivée, les deux hommes de têtes parviennent à résister au peloton, emmené par André Greipel, troisième de l'étape du jour. Au général, pas de changements, Luis Leon Sanchez reste en tête, avec quinze secondes d'avance sur Wout Poels, et 26 sur le Français Julian Alaphilippe. A noter également une chute dans le dernier kilomètre, avec un coureur de l'équipe Cofidis venu percuter un tronc d'arbre.

CYCLISME / UCI WORLD TOUR / PARIS-NICE

5eme étape - Salon de Provence-Sisteron (163,5 km) - Jeudi 8 mars 2018

1- Jérôme Cousin (FRA/Direct Energie) en 3h57'25''

2- Nils Politt (ALL/Katsusha Alpecin) à 2''

3- André Greipel (ALL/Lotto Soudal) à 4''

4- Magnus Cort Nielsen (DAN/Astana) à 4''

5- Alexander Kristoff (NOR/UAE Team Emirates) à 4''

6- Christophe Laporte (FRA/Cofidis) à 4''

7- Matteo Trentin (ITA/Mitchelton Scott) à 4''

8- Mike Teunissen (PBS/Team Sunweb) à 4''

9- Matti Breschel (DAN/Education First Drapac Cannondale) à 4''

10- Koen de Kort (PBS/Trek Segafredo) à 4''

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Paris-Nice : Cousin plus malin que Politt
  • A ceux qui critiquent la tactique de COUSIN, je rappelle un point du règlement : dans une course cycliste, le vainqueur est celui qui franchit le premier la ligne d'arrivée. C'est tout, à condition de respecter les règles du sprint. Jérome COUSIN a superbement gagné en gérant ses forces jusqu'à la ligne d'arrivée. S'il s'était usé dans les 5 derniers kilomètres en aidant POLITT et s'était fait lâcher par l'allemand, on aurait dit que c'était une chèvre. Tous ceux qui font des courses cyclistes, quelque soit le niveau, savent que COUSIN a bien joué, POLITT n'était pas forcé de rouler, et il a du croire qu'il avait encore une chance face à COUSIN; iL aurait pu aussi lâcher plus tard les compagnons d'échappée. Bref c'est la course. Heureusement qu'en vélo la tactique compte, sinon les courses se résumeraient en épreuve de force pure.

    suceur de roue il ne mèrite pas la victoire

  • Vu sa conduite dans les derniers kilométres, la première place de Cousin ne fait pas partie de celles dont on peut se vanter!

  • ah la belle victoire, ça c'est du cyclisme comme on aime.

    n'importe quoi lamentable

  • Sur les grands tours, comme les courses d'une semaine, ou les classiques d'un jour........................Pas de cadeau ,......! quand on voie la ligne on se met à bloc !

  • Dans le cyclisme d'aujourd'hui ce n'est pas le coureur qui décide ce qu'il doit faire. Il a une oreillette et obéit aux décisions de son directeur d'équipe. Il gagne de cette façon, mais l'Allemand termine second et c'est bien mieux que l'anonymat. Dans un CV pour l'avenir c'est mieux d'annoncer une seconde place que rien. Les coureurs sont à l'image des footballeurs : ça compte de marquer quelques buts pour se faire désirer !