Paris-Nice : Bouhanni interpelle Turgis en pleine interview

Paris-Nice : Bouhanni interpelle Turgis en pleine interview©Media365

Thomas Siniecki : publié le mardi 10 mars 2020 à 19h22

Les joies du sprint... avec Nacer Bouhanni. Le coureur d'Arkéa - Samsic en voulait à Anthony Turgis mardi, à l'arrivée de la troisième étape de Paris-Nice, estimant que ce dernier l'avait perturbé dans sa trajectoire. Ce qui a conduit à une petite explication de texte.

Anthony Turgis, le sprinteur de Total - Direct Energie, a terminé septième de la troisième étape de Paris-Nice mardi. Nacer Bouhanni (Arkéa - Samsic), lui, a fini cinquième et a lancé un ironique « Bravo ! » hors champ de la caméra à son compatriote, interrogé quelques minutes après l'arrivée et accusé ainsi par son homologue de l'avoir gêné. Turgis a brièvement stoppé son interview pour lui répondre : « J'étais dans l'aspiration ! Au bout d'un moment... » Avant de poursuivre : « C'était sinueux, il y a eu une gamelle. On était quatre, je ne vais pas lui ouvrir la porte et l'emmener au sprint... Je garde l'aspiration, il me pousse une fois, je reprends ma place. Il n'avait qu'à passer à gauche, point barre. »



Le vent, de face et de côté, conduit à de nombreuses chutes depuis le début de la course et tend le peloton. « Forcément, on reste en boule au maximum et on se touche, explique le consultant Steve Chainel sur Eurosport. Ça fait partie du jeu, la tension redescend... Les sprinteurs ont le sang chaud à l'arrivée. S'ils ont perdu, il ne faut pas les enquiquiner. » Nacer Bouhanni s'est déjà fait remarquer pour ces sautes d'humeur cette saison, lors de la dernière étape du Tour d'Arabie saoudite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.