Paris-Nice - Bardet : " On fait notre petite course comme si de rien n'était... "

Paris-Nice - Bardet : " On fait notre petite course comme si de rien n'était... "©Media365

Thomas Siniecki : publié le vendredi 13 mars 2020 à 22h01

Paris - Nice, contre vents et marées, reste debout. La course cycliste est un des derniers événements sportifs à continuer d'avoir lieu, en dépit de la pandémie de coronavirus qui paralyse le monde entier. Romain Bardet ne comprend pas vraiment la situation.



Romain Bardet ne comprend pas comment Paris-Nice peut continuer, au vu du contexte global marqué par la propagation du coronavirus : « Certaines équipes sont parties, d'autres non, on va finir peut-être à 30 coureurs, regrette le leader d'AG2R - La Mondiale (pour L'Equipe). Je me demande où est le sens là-dedans, également vis-à-vis du reste de la population et des autres concitoyens. Nous, on fait notre petite course comme si de rien n'était... C'est un contexte très particulier. » L'équipe Israel Start-Up Nation a pris la décision de ne pas prendre le départ samedi.

« Quand plus rien n'a vraiment de sens... »

« Je ne comprenais pas déjà que la course parte vendredi, s'interroge encore Bardet. Nous n'avons pas notre place sur un vélo en ce moment, alors que tout le monde fait des efforts pour endiguer la propagation. » Pour autant, Bardet s'est montré à l'avant de l'étape du jour, repris à quinze kilomètres de l'arrivée : « Quand plus rien n'a vraiment de sens... Autant se laisser prendre par la folie ambiante et faire les choses que l'on aime faire. » Pour le moment, la dernière étape de dimanche a été annulée, mais pas celle de samedi qui doit donc clôturer la course.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.